Madagascar: Basketball Africa League - GNBC battu sur le fil par Patriots BC

Les Gendarmes dominent les trois premiers quart-temps mais cèdent la victoire au money time. La bande à Kiady Razanamahenina se trouve provisoirement en dernière position de son groupe.

Sur leur parquet, les Patriots confirment face à GNBC. Le Gendarmerie nationale basketball club perd avec honneur contre le Patriots Basketball club de Rwanda sur le score de 72 à 78. Ce dernier l'avait déjà battu (94-63) lors de la dernière journée de l'Elite 16, précédente phase qualificative à Kigali en décembre 2019.

Les gendarmes, amputés de l'Américain Cameron Ridley, blessé lors du premier match, ont pourtant maîtrisé la situation jusqu'aux cinq dernières minutes de la rencontre. C'était leur deuxième match de poule après la lourde défaite d'entrée face à l'US Monastir (66-113). La bande à Elly était à fond en attaque, défense et rebonds en premier quart temps.

De son côté, l'intenable meneur de Get-Vosges, Kiady, meilleur marqueur de la première période, brillait avec 8 points et son équipe menait 25 à 15 à la fin du quart-temps. L'adresse n'était pas au rendez-vous pour les Pats qui rataient à plusieurs reprises leurs tirs. Le jeune meneur, Zico alias Yoyo, très mobile, a lui aussi compliqué la tâche pour les costauds Brando Costner et Wamukota.

Le score se resserrait mais les Malgaches menaient toujours 44 à 42 à la pause.

Grand écart

Les Gendarmes continuaient à creuser l'écart au retour des vestiaires grâce aux threes signés Elly et layups de Rickley et Arnol. Ce dernier assurait la place de Ridley au poste 5 durant presque les quatre quart temps. GNBC impressionnait les commentateurs ainsi que le peu de public de l'Arena à cinq minutes de la troisième période en devançant son adversaire avec le plus grand écart du match, 57 à 44.

Peu après, les Pats se réveillaient et réduisaient l'écart, 60 à 56 à la fin du troisième quart-temps. Ils arrivaient à égaliser 64 partout à six minutes de la fin en profitant de la fatigue des gendarmes qui manquaient alors presque tous leurs tirs. Brandon et les siens intensifiaient de plus en plus leurs attaques lors du « money time » et inscrivaient pas mal de points. Kiady, meilleur marqueur de la rencontre avec 24 réalisations, et ses coéquipiers n'assuraient plus la finition en manquant beaucoup de shoots en se précipitant.

GNBC encaissait ainsi sa deuxième défaite et se retrouve provisoirement lanterne rouge tandis que Patriots BC est quasi-qualifié avec deux victoires en autant de matches. Le club porte-fanion de la Grande Île jouera son troisième et dernier match de groupe dimanche contre les Nigérians des Rivers Hoopers. Ces derniers se sont déjà inclinés en premier match devant les Rwandais.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X