Ile Maurice: Le 35ème Conseil des ministres de la Commission de l'océan Indien

communiqué de presse

Le 35ème Conseil des ministres de la Commission de l'océan Indien (COI) s'est tenu, aujourd'hui, par visio-conférence, en présence du ministre des Affaires étrangères, de l'Intégration régionale et du Commerce international, M. Alan Ganoo, de la Resident Coordinator des Nations unies, Mme Christine Umutoni, du secrétaire général de la COI, M. Vêlayoudom Marimoutou, et des représentants des différents États-membres.

Les points principaux abordés lors de la session sont comme suit : la formulation d'un plan de relance, la programmation COI-UE 2021-2027, la gestion et la réduction des déchets, le plan de riposte contre la Covid-19 et le soutien au réseau SEGA - One Health, et le renouvellement de la coopération universitaire et de recherche.

A cette occasion, la passation de la présidence de la COI de l'Union des Comores à la République de France a eu lieu.

Lors de son discours, le ministre Ganoo a tenu à remercier la COI et les États-membres pour leur soutien en ce qui concerne l'échouage du vraquier MV Wakashio et la pandémie de Covid-19. La COI, a-t-il dit, représente une force majeure qui permet aux membres de faire entendre leur voix au sein des organismes internationaux et défendre les intérêts des États insulaires.

Il a salué la proposition d'engager les représentations diplomatiques auprès de l'Union africaine et de l'Union européenne pour soutenir le plaidoyer de la COI et la mise en œuvre du nouveau partenariat entre l'Europe et l'Afrique.

Il a parlé de la formulation d'un plan de relance économique régional dans les plus brefs délais dans ce contexte rendu difficile face à la Covid-19, d'où la nécessité d'une vaccination de masse urgente pour une immunité collective qui permettra d'ouvrir les frontières et les économies.

Le ministre Ganoo a mis en avant plusieurs propositions stratégiques. Elles sont : la mise en œuvre du plan de relance économique régional entre les États membres ; le Plan d'action régional de l'économie bleue - le PAREB ; le mécanisme de l'architecture de sécurité maritime du sud-ouest de l'océan Indien; et la programmation Post-Cotonou.

Ces propositions, a-t-il ajouté, contribueront aux divers indicateurs et enjeux socio-économiques, et aideront à assurer la sécurité alimentaire, la connectivité maritime régionale, et la connectivité numérique.

Le ministre a aussi annoncé que la 3eme Conférence ministérielle sur la sécurité maritime se tiendra par le biais de visio-conférence à la fin de cette année.

Il a également exprimé sa gratitude aux États membres pour leur soutien et a fait un appel aux membres de resserrer les liens fraternels et la solidarité régionale en cette période de crise.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X