Afrique: L'OMS se félicite d'apprendre que la Suède mettra des doses de vaccins contre la Covid-19 à la disposition du COVAX

Le Directeur général de l'OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, s'est félicité d'apprendre que le Gouvernement suédois, comme il l'a annoncé aujourd'hui, allait mettre un million de doses de vaccin AstraZeneca à la disposition du mécanisme COVAX pour offrir une protection vitale aux personnes exposées au risque de COVID-19 dans les pays à faible revenu.

« La mise à la disposition du COVAX d'un million de doses de vaccin anti-COVID-19 annoncée par la Suède est un geste magnifique que les gouvernements du monde doivent imiter de toute urgence et de manière répétée pour accélérer la distribution équitable des vaccins au niveau mondial », a déclaré le Dr Tedros, qui a rencontré aujourd'hui le Ministre suédois de la coopération au développement, M. Per Olsson Fridh, lors de sa visite au Siège de l'OMS à Genève.

Le mécanisme COVAX a besoin de 20 millions de doses durant le deuxième trimestre de 2021 pour parer aux interruptions de l'approvisionnement causées par l'augmentation de la demande de vaccins en Inde, où est basé le principal fournisseur de vaccin AstraZeneca du COVAX.

Le Dr Tedros a ajouté : « Grâce à ce soutien, les habitants des pays vulnérables, surtout en Afrique, pourront recevoir leur deuxième dose par l'intermédiaire du mécanisme COVAX. Le soutien généreux de la Suède est particulièrement opportun, car il vient à un moment où le monde en a le plus besoin. »

L'OMS et ses partenaires plaident pour que les pays fassent des contributions, comme la Suède, en faisant don de doses provenant de leurs stocks pour augmenter les réserves de vaccin du COVAX et étendre ainsi la couverture vaccinale dans les pays à faible revenu, et pour que les habitants de ces pays reçoivent la deuxième dose nécessaire. Plusieurs autres pays ont pris des engagements analogues dernièrement, parmi lesquels la Nouvelle-Zélande et la France.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X