Afrique: L'OMS publie de nouvelles normes pour aider les pays à réduire l'apport de sel et à sauver des vies

La plupart des gens consomment deux fois plus de sel que l'apport journalier de 5 g recommandé par l'OMS et s'exposent ainsi à un risque plus important de cardiopathies et d'accident vasculaire cérébral, qui, selon les estimations, font chaque année trois millions de morts.

Aujourd'hui, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) publie un nouvel ensemble de normes mondiales relatives à la concentration de sodium dans plus d'une soixantaine de catégories d'aliments, qui aideront les pays à réduire la teneur en sel de ces aliments pour améliorer l'alimentation et sauver des vies.

Le guide intitulé « WHO Global Sodium Benchmarks for Different Food Categories » (en anglais) entend aider les pays et les fabricants à diminuer la teneur en sodium de différentes catégories d'aliments transformés. Partout dans le monde, la consommation d'aliments transformés est une source de sodium qui augmente rapidement.

Le fait que, souvent, des produits alimentaires transformés similaires ne contiennent pas les mêmes quantités de sodium selon les pays est un facteur de confusion. Les normes mondiales harmonisées de l'OMS montreront aux pays comment abaisser progressivement les taux maximum, en fonction de l'offre alimentaire locale, et inciter l'industrie à diminuer en proportion la teneur en sel des aliments transformés pour se rapprocher de l'objectif fixé par l'OMS d'une réduction de 30 % de l'apport de sel/sodium au niveau mondial d'ici à 2025.

« La plupart des gens ne savent pas combien de sodium ils consomment, ni les risques que cette consommation présente », a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l'OMS. « Les pays doivent adopter des politiques pour réduire l'apport de sel et donner aux gens les informations dont ils ont besoin pour faire les bons choix alimentaires. Il faut également que l'industrie alimentaire et les fabricants de boissons réduisent les concentrations de sel dans les aliments transformés. Les nouvelles normes de l'OMS constituent pour les pays et l'industrie un point de départ pour revoir leurs politiques ou en adopter de nouvelles dans le but de transformer l'offre alimentaire et de sauver des vies. »

Les normes mondiales de l'OMS relatives à l'apport de sodium visent un large éventail de catégories de produits alimentaires transformés et conditionnés qui contribuent de manière importante à un excès de sel dans l'alimentation. Le pain industriel préemballé, les snacks salés, les produits carnés et le fromage comptent parmi les catégories de produits alimentaires à forte teneur en sodium auxquels les nouvelles normes mondiales s'appliquent.

Réduire la teneur en sel en modifiant la composition des aliments transformés est une stratégie éprouvée pour réduire l'apport de sodium de la population, en particulier là où la consommation d'aliments transformés est élevée. Elle peut également éviter que les aliments transformés ne deviennent une source importante de sodium dans les pays où la consommation de ces produits manufacturés augmente rapidement.

Au Royaume-Uni, l'adoption volontaire de valeurs maximales par les fabricants de produits alimentaires supposant de modifier la composition de leurs produits a fait baisser l'apport de sel chez les adultes d'environ 15 % entre 2003 et 2011, ce qui montre que fixer des taux cibles pour différentes catégories d'aliments peut permettre de réduire sensiblement la consommation de sodium.

« L'accès à des produits alimentaires sains et d'un prix abordable est d'une importance cruciale pour tous les habitants de tous les pays », a souligné Tom Frieden, PDG de Resolve to Save Lives, une initiative de l'organisation Vital Strategies. « Ces normes mondiales sont un premier pas important. À mesure que les goûts des consommateurs évolueront et que la technologie progressera, les gouvernements des pays et l'OMS pourront abaisser régulièrement ces normes jusqu'à ce que les objectifs en matière de réduction de l'apport de sodium dans la population soient atteints. Si l'on réduit le sodium progressivement, nos aliments auront toujours du goût et seul notre cœur sentira la différence ! »

Ces nouvelles normes paraissent durant une année décisive pour la politique menée en matière d'alimentation et de nutrition. Le Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires en septembre et le Sommet Nutrition pour la croissance en décembre rassembleront un vaste ensemble de parties prenantes pour transformer les systèmes alimentaires en prenant des mesures aux niveaux national, régional et mondial permettant d'améliorer l'offre alimentaire et de prendre des engagements, dont celui de limiter la teneur des aliments transformés en sodium.

###

À propos de l'Organisation mondiale de la Santé

L'Organisation mondiale de la Santé assure un rôle de chef de file mondial dans le domaine de la santé publique au sein du système des Nations Unies. Fondée en 1948, l'OMS collabore avec 194 États Membres dans six Régions et 149 bureaux pour promouvoir la santé, préserver la sécurité mondiale et servir les populations vulnérables. Pour la période 2019-2023, elle s'est fixé pour objectif de faire en sorte qu'un milliard de personnes supplémentaires bénéficient de la couverture sanitaire universelle, qu'un milliard de personnes supplémentaires soient mieux protégées face aux situations d'urgence sanitaire et qu'un milliard de personnes supplémentaires bénéficient d'un meilleur état de santé et d'un plus grand bien‑être.

Pour les dernières informations sur la COVID-19 ou des conseils de santé publique sur les moyens de se protéger contre le coronavirus, consultez le site https://www.who.int/fr et suivez l'OMS sur Twitter, Facebook, Instagram, LinkedIn, TikTok, Pinterest, Snapchat, YouTube et Twitch (en anglais).

À propos de Resolve to Save Lives

Resolve to Save Lives est une initiative prise par l'organisation mondiale de santé Vital Strategies pour éviter 100 millions de décès dus aux cardiopathies et protéger l'ensemble du monde contre les épidémies. Elle est dirigée par le Dr Tom Frieden, ancien Directeur des Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis d'Amérique. Pour en savoir plus, consultez https://www.resolvetosavelives.org (en anglais) ou Twitter @ResolveTSL.

À propos de Vital Strategies

Vital Strategies est une organisation mondiale de santé qui défend l'idée que toute personne devrait être protégée par un système de santé publique solide. Elle collabore avec les pouvoirs publics et la société civile dans 73 pays dans le but de concevoir et d'appliquer des stratégies étayées par des données probantes pour faire face aux problèmes de santé publique les plus urgents. Son but est que les gouvernements mettent en place le plus rapidement possible des interventions prometteuses à grande échelle.

Pour en savoir plus, consultez www.vitalstrategies.org  (en anglais) ou Twitter @VitalStrat.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X