Tunisie: Migrations - L'UE propose de l'aide économique en échange d'un effort de Tunis

Un navire de la marine italienne vient au secours de migrants en mer Méditerranée.

Bruxelles entend proposer un nouveau soutien économique contre un effort accru de Tunis pour empêcher les départs clandestins en Méditerranée.

Depuis le début de l'année, plus de 10 000 candidats à l'exil ont survécu à la traversée de la Méditerranée pour rejoindre l'Italie. Mais des centaines y ont trouvé la mort.

Alors que les finances tunisiennes sont au plus mal, l'Europe propose une aide économique, un soutien au développement des régions en échange d'un effort de Tunis.

La ministre italienne de l'Intérieur Luciana Lamorgese a tenu à saluer les retours de Tunisiens depuis l'Italie : « J'ai remercié le président et le chef du gouvernement qui ont bien voulu continuer les rapatriements malgré le contexte de pandémie. »

Empêcher les départs clandestins passera par un accroissement d'une coopération sécuritaire en ciblant les passeurs qui vendent du rêve, selon Ylva Johansson, commissaire européenne aux Affaires intérieures : « Les passeurs exploitent le rêve d'Europe chez les jeunes. Mais la plupart des Tunisiens arrivant illégalement seront renvoyés. »

Le président tunisien a insisté pour une approche globale afin de lutter contre les causes profondes des départs que sont notamment le chômage et la pauvreté.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X