Mali: Bruits de botte et confusion à la garnison de Kati

Un coup d'état serait-il en cours à Bamako? Selon des informations exclusives obtenues par Confidentiel Afrique, vers 22 heures, des divergences radicales ont opposé deux camps d'officiers supérieurs sur la gestion du Conseil militaire de transition présidé par BAH NDAO, rentré en fin d'après midi de Paris, où il avait pris part au Sommet sur le financement des économies africaines.

Dans les milieux avisés de Bamako, on parle d'un grand malaise qui règne en ce moment dans les rangs de l'armée malienne sur fonds de guerre de tranchées interposées. Une mésentente entre des officiers qui se regardent en chiens de faïence qui pourrait déboucher vers un saut à l'inconnu. Des informations parvenues à Confidentiel Afrique renseignent que la garnison de Kati est encerclée et plusieurs hautes personnalités dont des diplomates logés à l'hôtel Sheralton ont été évacués. L'armée est divisée sur fond de rivalités entre leVice-Président Gassim KOITA et l'officier Sadio Camara.

Une totale confusion règne actuellement à la garnison de Kati. Selon nos informations, certains officiers du CMT ont exigé le départ du Premier ministre Moctar OUANE, alors que le Président de la transition BAH NDAO tient à tout prix à le conserver, en dépit de vouloir rendre son tablier il y'a quelques jours. Les heures qui suivent dans la nuit seront décisives sur le sort du gouvernement de transition militaire, installé il y'a moins d'un an seulement, suite au départ du pouvoir du Président Ibrahim Boubacar KEITA.

Plus de: Confidentiel Afrique

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X