Congo-Kinshasa: Le TGI/Gombe s'est déclaré incompétent/Kalev Mutondo - Les compteurs remis à zéro !

Il fut Administrateur Général de l'Agence Nationale des Renseignements au moment où les faits allégués survinrent. Son grade fut l'équivalent de celui d'un Directeur dans l'Administration Publique.

Au vu de ces éléments, le Tribunal de Grande Instance de Kinshasa/Gombe, en rendant son verdict ce jeudi 20 mai 2021, lors d'une audience publique et solennelle, s'est dessaisi de ce dossier en se déclarant incompétent de juger, ni d'examiner le fond de l'affaire Kalev Mutondo. Ainsi, les compteurs sont-ils remis à zéro.

Il appartient, désormais, aux initiateurs de la plainte, en l'occurrence, Jean-Claude Muyambo et consorts d'intégrer, dans leur démarche, ces arguments du TGI/Gombe qui, au fait, ramènent le traitement de ce dossier, quelles que soient les autres juridictions pour qu'ils pourraient encore saisir, au respect de la Constitution, des lois de procédure et des lois réglementaires.

Bien plus, selon ses Avocats interrogés en marge de cette audience solennelle d'hier, ces mêmes allégations avaient été déjà examinées, il y a peu. Et les conclusions tirées avaient conduit au classement sans suite de ce dossier pour faits non établis.

Dans la chronologie de cette affaire, il y a lieu, cependant, de noter que depuis un certain temps, M. Kalev est devenu introuvable. Un mandat de perquisition avait été ordonné et exécuté dans la plupart de ses résidences principales et secondaires. Un mandat d'amener ainsi qu'un Avis de recherche avaient été également lancés contre le même Kalev qui, jusqu'à ce jour, n'a toujours pas été appréhendé.

Et, d'après ses Avocats, leur client serait prêt à comparaître devant n'importe quelle juridiction de ce pays mais, en homme libre de ses mouvements, en citoyen congolais ayant rendu des services à la nation, depuis plusieurs années. Aujourd'hui, déchargé de ses fonctions d'Administrateur Général de l'ANR, il aurait bien voulu évoluer autrement, pour continuer à servir son pays.

D'où, ses engagements politiques souscrits au Front Commun pour le Congo, la méga plateforme née des cendres de la volonté de Joseph Kabila Kabange, Président de la République Honoraire, Sénateur à vie, de bâtir une coalition avec le Cap pour le changement pour travailler ensemble dans le cadre de la promotion de l'esprit de réconciliation ainsi que de la gestion consensuelle de la Res Publica.

Plus d'une fois, comme pour démontrer qu'il reste engagé à apporter sa petite pierre à la consolidation des assises de l'Etat, le nom de M. Kalev aurait été intercepté dans certains documents officiels comme faisant partie du cabinet de Sylvestre Ilunga Ilunkamba, le Premier Ministre sortant.

Hier, à haute voix, ses Avocats ont réitéré l'appel au Procureur près la Constitutionnelle et Président du Conseil Supérieur de la Magistrat, d'ordonner le retrait de tous les mandats émis afin de lui permettre de répondre, si besoin en était encore, devant les juges en toute liberté pour présenter, éventuellement, tous ses moyens de défense. D'ailleurs, ils n'ont cessé de crier à l'acharnement, depuis que cette affaire a commencé.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X