Congo-Kinshasa: Etat de droit, Gouvernance, traitement des détenus... - Rose Mutombo et Bintou Keita réfléchissent sur des stratégies de collaboration

Les questions liées à la chaine pénale (traitement des détenus, leurs droits et leurs conditions de vie), l'objectif de développement durable 16 qui a trait à la paix, la gouvernance, l'Etat de droit et la justice ainsi que les craintes de la Monusco par rapport à l'état de siège pour que le respect des droits humains soit respecté.

Ce sont-là les sujets qui ont été au centre d'une séance de travail entre la Ministre d'Etat, ministre de la Justice et Garde des Sceaux, Rose Mutombo et la Représentante spéciale du Secrétaire Général des Nations Unies en RDC, Bintou Keita, ce jeudi 20 mai 2021.

La MONUSCO, à en croire Bintou Keita, est prête à accompagner le Ministère de la Justice par rapport à ses moyens tout en tenant compte des priorités de Rose Mutombo dans le Gouvernement Sama Lukonde.

Pour Rose Mutombo, la question pénitentiaire fait partie des priorités de son mandat. C'est la raison pour laquelle elle a insisté sur la diversité des menus, le ravitaillement des stocks et le désengorgement de la prison Centrale de Makala. Sa vision, apprend-on, est que les prisonniers puissent produire eux-mêmes ce qu'ils mangent. Ainsi, elle se focalise sur la réhabilitation de certaines Infrastructures en état de délabrement visiblement très avancé.

"Nous avons eu un excellent entretien avec un engagement de part et d'autre, de collaborer sur les priorités dans le programme d'action du gouvernement. Et, Mme la Ministre nous a indiqué ses priorités sur lesquelles nous allons foncer pour travailler ensemble. Notamment, l'aspect de prison, la gestion des services pénitenciers puisque la manière dont on traite les personnes qui sont en prison reflète aussi l'image du pays. Et puis, nous avons d'autres aspects sur lesquels nous allons discuter notamment, dans le contexte de la mise en œuvre d'état de siège on va faire en sorte que la question de droit de l'homme soit respecté", a précisé Bintout Keita à la presse congolaise.

Pour la Monusco, il va falloir qu'on ait de système d'alerte pour pouvoir gérer ces questions en collaboration. Et, la Monusco attend les descentes sur terrain pour continuer à travailler ensemble avec la République démocratique du Congo à travers sa mission régalienne de maintien de la paix.

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X