Congo-Kinshasa: Urbanisme et Habitat/Baux à loyer - Pius Muabilu sensibilise l'Association des courtiers immobiliers du Congo

Dans le cadre du lancement prochain de la campagne de vulgarisation de la loi portant réglementation de baux à loyer, le Ministre d'Etat en charge de l'Urbanisme et habitat, Pius Muabilu, a reçu en audience les membres de l'Association des courtiers immobiliers du Congo (ACIMO/Congo), mercredi 19 mai, dans son cabinet de travail pour un entretien de sensibilisation sur la dite loi, partant obtenir un soutien auprès de cette structure proche des bailleurs et locataires.

Après avoir reçu mardi 18 mai les chefs de divisions urbaines de l'Habitat, M. Muabilu, a expliqué à ses hôtes de l'ACIMO/Congo le bien-fondé de sa démarche et surtout la campagne qu'il compte lancer prochainement, dans le seul but de faire respecter la loi fixant la garantie locative à trois mois pour le bail résidentiel, restée malheureusement avachie depuis sa promulgation.

Séduit par cette vision, le président national de l'Association de courtiers immobiliers du Congo, Tshiamala Moustapha, a promis de se mettre aussi à l'œuvre pour accompagner le ministre Muabilu dans cette campagne de vulgarisation de la loi sur les baux à loyer.

"On se souviendra que c'est depuis le 31 décembre 2015 que la loi sur les baux à loyer a été promulguée, fixant à 3 mois la garantie locative pour les maisons à usage résidentiel, et de 6 mois pour les maisons à usage socioculturel. Le ministre nous a reçus aujourd'hui pour que nous puissions être l'interface entre l'Etat congolais et la population. Cette loi vise à faire connaître à la population ses droits et devoirs afin de se conformer comme il se doit. Nous sommes des intermédiaires entre l'Etat congolais et la population, bailleurs et locataires, acheteurs et vendeurs de parcelles, nous allons jouer notre rôle comme il se doit, en relayant cette information à travers des canaux appropriés pour large vulgarisation", a souligné Tshiamala Moustapha.

De la matière à convaincre bailleurs et locataires, le patron de l'Habitat congolais a repris quelques innovations contenues dans la loi n°15/025 du 31 décembre 2015, qui revient sur la clarification de droits et obligations des parties, la fixation de la garantie à trois mois pour le bail résidentiel ainsi que la forme et le livret de bail.

La coordonnatrice nationale de la plateforme des courtiers du Congo, Mme Eveline Kasanji, a réaffirmé sa détermination à affronter les zones résistantes afin de mieux passer le message du ministre de l'Urbanisme et habitat, auprès de la population de ces coins.

"Nous allons continuer notre travail de porter très haut le message du ministre Muabilu pour atteindre toutes les couches de la population. Nous allons faire de notre mieux pour sensibiliser la population afin que cette loi sur les baux à loyer soit réellement appliquée", suggère-t-elle.

Pius Muabilu au chevet de locataires vivant avec handicap

Dans le même registre, une délégation de membres de l'Association des locataires vivant avec handicap du Congo a rencontré le Ministre d'Etat en charge de l'Urbanisme et habitat, Pius Muabilu Mbayu Mukala, un jour après, soit le jeudi 20 mai 2021, en vue de trouver des solutions sur leurs conditions d'habitat. Ces échanges ont tourné également sur la vulgarisation de baux à loyer et le respect de la loi n°15/025 du 31 décembre 2015.

Au sortir de cette réunion, ces personnes à mobilité réduite ont vivement salué la qualité des échanges avec le ministre, surtout la simplicité et le sens d'écoute particulier qui a caractérisé le patron de l'Urbanisme et habitat congolais.

"Nous sommes touchés par l'accueil chaleureux que le Ministre nous a accordé aujourd'hui. Nul n'ignore le fait que les personnes vivant avec handicap sont mises à part par la société, et quand une autorité de cette classe nous reçoit, cela prouve à suffisance la considération, l'humilité et surtout le respect envers les autres. Nous nous sentons honorés par le ministre de l'Urbanisme et habitat, Pius Muabilu Mbayu", a déclaré M. Yves Nienie, président national de locataires vivant avec handicap.

"Nous souffrons tous sur cette difficulté réelle de l'exagération de la garantie locative par les bailleurs. Le respect de la garantie locative à 3 mois va réduire de manière générale les difficultés de la population, même pour ceux qui travaillent", a-t-il renchéri.

Après moult explications sur les défis et innovations de cette loi présentée par Pius Muabilu, les locataires vivant avec handicap ont réitéré leur soutien à cette campagne de vulgarisation sur les baux à loyer. Ils ont promis d'être des relais de forces de transmission de ce message du ministre à leur base, au nom du principe "nul ne peut ignorer la loi".

"De notre côté, nous allons constituer une force pour sortir les énergies afin de sensibiliser et faire imprégner la loi auprès de bailleurs et locataires, de sorte que nous ayons un dénominateur commun, qui est le respect de textes pour permettre un certain équilibre entre les deux parties ", a déclaré Espérant Mpova, chargé de relations publiques dans l'Association de locataires vivant avec handicap.

Pius Muabilu entend matérialiser l'état de droit prôné par le Président de la République, Félix Tshisekedi Tshilombo, dans ce secteur de l'habitat, pour soulager la souffrance des locataires estimés à près de 70% en RDC, soit 70 millions de locataires sur une population avoisinant les 100 millions d'habitants.

A cet effet, les bailleurs et locataires sont appelés à s'imprégner au respect et l'application stricte de cette loi sur les baux à loyer, qui aura un impact significatif sur le vécu quotidien de tous les congolais, y compris les personnes vulnérables.

Certes, le Ministre de l'Urbanisme et Habitat Pius Muabilu lance bientôt la campagne de vulgarisation des baux à loyer, d'abords à travers l'affichage des panneaux dans les coins stratégiques de la capitale. Il est ici question de soulager la souffrance de la population et mobiliser les recettes dans un secteur où des millions de dollars sont détournés. La campagne qui commence à Kinshasa, va s'étendre progressivement dans toutes les autres provinces du pays.

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X