Afrique: L'attention de l'Assemblée mondiale de la Santé portera sur la fin de la pandémie de ‎Covid-19 et la préparation à la suivante ‎

En cette année où la COVID-19 menace la santé et le bien-être de tous les habitants de la planète, la Soixante-Quatorzième Assemblée mondiale de la Santé insistera sur l'urgence qu'il y a à mettre fin à la pandémie actuelle et à prévenir la suivante en construisant un monde en meilleure santé, plus sûr et plus juste.

L'Assemblée de la Santé, qui est l'organe suprême de décision de l'OMS, compte sur la participation de délégations du monde entier. Elle sera également ouverte aux Membres associés, aux observateurs, aux représentants invités des organisations des Nations Unies et des autres organisations intergouvernementales participantes et aux acteurs non étatiques. La session de cette année sera organisée en ligne du 24 mai au 1er juin 2021.

Au cours de l'année écoulée, le nombre de cas de COVID-19 a été multiplié par 40 pour atteindre 162 millions à l'échelle mondiale, tandis que plus de 3,3 millions de personnes sont mortes de la maladie, une multiplication par 11.

La pandémie a durement frappé tous les pays, mais son impact a été encore plus marqué sur les communautés qui étaient déjà vulnérables, qui sont davantage exposées à la maladie, qui sont moins susceptibles d'avoir accès à des services de santé de qualité et qui risquent plus de subir les conséquences néfastes (comme la perte de revenus) des mesures mises en œuvre pour contenir la pandémie.

« Une crise fait souvent ressortir le meilleur des personnes et des organisations », a déclaré le Directeur général de l'OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus. « Depuis son Plan stratégique de préparation et de riposte jusqu'à ses orientations techniques, en passant par l'essai clinique Solidarity, l'Équipe spéciale des Nations Unies pour la chaîne d'approvisionnement, la plateforme d'apprentissage OpenWHO.org et des initiatives comme le Dispositif pour accélérer l'accès aux outils de lutte contre la COVID-19 et son partenariat COVAX, ou encore le Fonds de solidarité pour la riposte, l'OMS a donné aux pays des outils efficaces et fondés sur des données probantes pour prévenir les infections, sauver des vies et maintenir les services de santé essentiels. Je suis particulièrement fier du travail incroyable que le personnel de l'OMS a accompli dans le monde entier au cours des 17 derniers mois dans le but d'aider les pays à mettre en œuvre ces outils. »

Cependant, la pandémie est loin d'être terminée et la riposte mondiale en est à un stade critique. Des contrastes saisissants continuent de saper les progrès, l'inégalité vaccinale étant l'un des problèmes les plus pressants qui menacent les efforts déployés pour mettre fin à la pandémie et garantir la reprise au niveau mondial - plus de 75 % de l'ensemble des doses de vaccin ont été administrées dans seulement 10 pays et les pays à faible revenu ont administré moins d'un demi pour cent des doses mondiales.

« L'Assemblée de la Santé de cette année jouera un rôle vital pour définir l'architecture sanitaire mondiale de l'avenir et renforcer l'OMS afin qu'elle puisse mener à bien sa mission et son mandat », a ajouté le Dr Tedros.

L'ordre du jour de l'Assemblée mettra l'accent sur les objectifs de développement durable liés à la santé et sur les cibles du triple milliard de l'OMS : un milliard de personnes supplémentaires bénéficiant de la couverture sanitaire universelle, un milliard de personnes supplémentaires mieux protégées face aux situations d'urgence sanitaire, et un milliard de personnes supplémentaires bénéficiant d'un meilleur état de santé et d'un plus grand bien-être.

Le rapport sur les résultats de l'OMS sera également présenté au cours de l'Assemblée.

Un débat de haut niveau, au cours duquel le Directeur général de l'OMS prononcera une allocution, sera organisé le 24 mai (de 10h00 à 12h00 HNEC) avec la participation de chefs d'État et de gouvernement et d'invités spéciaux.

Les deux commissions de l'Assemblée - la Commission A, qui traite principalement des questions d'ordre programmatique et budgétaire, et la Commission B, qui s'occupe avant tout des questions administratives, financières et juridiques - examineront ensuite chacun des points de l'ordre du jour. Parmi les points forts, il convient de mentionner :

Le projet de budget programme 2022-2023

L'action de l'OMS dans les situations d'urgence sanitaire, la riposte à la COVID-19, y compris la préparation et la riposte à la pandémie dans le cadre de la santé mentale

La Stratégie mondiale et le Plan d'action pour la santé publique, l'innovation et la propriété intellectuelle

L'action mondiale pour la sécurité des patients

La Stratégie mondiale de l'OMS dans le domaine de la santé, de l'environnement et des changements climatiques

Les maladies non transmissibles

La résistance aux antimicrobiens

Le Programme pour la vaccination à l'horizon 2030

La santé dans le cadre du Programme de développement durable à l'horizon 2030

Les orientations stratégiques mondiales pour les soins infirmiers et obstétricaux

La poliomyélite

La transformation de l'OMS

Trois rapports sur la riposte à la COVID-19 seront présentés à l'Assemblée : Comité consultatif de surveillance indépendant du Programme OMS de gestion des situations d'urgence sanitaire, Groupe indépendant sur la préparation et la riposte à la pandémie et Comité d'examen sur le rôle du Règlement sanitaire international (2005) au cours de la riposte à la COVID-19.

L'Assemblée sera diffusée en direct sur le Web avec une interprétation dans les six langues officielles de l'OMS. Il est possible de suivre les débats à l'adresse : https://www.who.int/fr/about/governance/world-health-assembly/seventy-fourth-world-health-assembly

L'ordre du jour provisoire en six langues :

https://apps.who.int/gb/ebwha/pdf_files/WHA74/A74_1-fr.pdf

Accréditation des médias pour l'Assemblée mondiale de la Santé

Il est rappelé aux journalistes que l'Assemblée mondiale de la Santé est diffusée en direct sur le Web. Compte tenu de la situation au regard du COVID-19, la présence des journalistes n'est pas autorisée dans les locaux de l'OMS.

Des mises à jour seront publiées sur le site Web de l'OMS : www.who.int et la documentation utile sera envoyée aux médias mondiaux de la liste. Pour vous inscrire sur la liste : https://confirmsubscription.com/h/d/18DFE0FD1CC9DA69

Photographies et vidéos

Pour obtenir des informations sur le service photo de l'OMS et des vidéos pour les médias, s'adresser à Chris Black par téléphone au +41 79 472 6054 ou par courriel [email protected]

Réseaux sociaux

L'OMS fera régulièrement le point sur l'Assemblée mondiale de la Santé via Twitter - suivez @WHO et le hashtag #WHA74  . Également sur la page Facebook de l'OMS.

Des mises à jour et des images seront également publiées sur les réseaux sociaux de l'OMS : Instagram ( https://goo.gl/Sa1EwW ), LinkedIn  ( https://www.linkedin.com/company/world-health-organization/  ) et YouTube ( https://goo.gl/GszTPk ) https://www.who.int/about/governance/executive-board

La liste provisoire/préliminaire des participants à la Soixante-Quatorzième Assemblée mondiale de la Santé sera disponible à l'adresse : https://apps.who.int/gb/f/f_wha74.html

Après la clôture de la Soixante-Quatorzième Assemblée mondiale de la Santé, le Conseil exécutif tiendra sa cent quarante-neuvième session, le 2 juin 2021.

Cette session du Conseil exécutif sera diffusée en direct sur le Web avec une interprétation dans les six langues officielles de l'OMS. Il est possible de suivre les débats à l'adresse : https://www.who.int/fr/about/governance/executive-board/executive-board-149th-session

Plus de: WHO

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X