Afrique: Le Fonds saoudien pour le développement en pourparlers avec les Seychelles sur l'éducation et le logement

Le gouvernement des Seychelles a ouvert des discussions avec le Fonds saoudien pour le développement sur un éventuel soutien financier pour le développement des infrastructures dans les secteurs de l'éducation, du logement et de la pêche.

Le secrétaire d'État aux Finances, au Commerce et à l'Investissement, Patrick Payet, a déclaré à la presse qu'une première réunion tenue vendredi s'est concentrée sur l'équilibre entre les projets sociaux et les projets qui contribueront à la diversification de l'économie.

"Pour le moment, le projet social prioritaire est l'école de La Digue. Pour la diversification de l'économie, c'est l'infrastructure que nous devons mettre en place pour le développement des PME (petites et moyennes entreprises) et de la pêche. Ce sont ces discussions que nous avons eues avec eux. Ils vont maintenant suivre leur processus interne et nous ferons de même une fois que nous aurons reçu une enveloppe indicative du montant qu'ils seront prêts à financer », a déclaré M. Payet.

Le Fonds saoudien pour le développement a été créé en 1974 pour fournir une aide au développement aux pays en développement, grâce au financement de projets sociaux et d'infrastructure.

Le Fonds aide déjà les Seychelles et cofinance actuellement la construction du réseau 33KV pour la région sud de l'île principale de Mahé. Il a accordé un prêt de 20 millions de dollars pour le financement de ce projet.

Trois ministres seychellois étaient présents à la réunion avec la délégation du Fonds de quatre personnes : le ministre de la pêche et de l'économie bleue, Jean-François Ferrari ; le Ministre des terres et du logement, Billy Rangasamy; et le Ministre des finances, de la planification économique et du commerce, Naadir Hassan.

Photo : Une première réunion tenue vendredi s'est concentrée sur l'équilibre entre les projets sociaux et les projets qui contribueront à la diversification de l'économie. (Ministry of Finance) Photo License: CC-BY

Les trois ministres ont reconnu l'importance du partenariat entre le Fonds saoudien pour le développement et le gouvernement des Seychelles, un archipel de l'océan Indien occidental.

Il a été noté que si le gouvernement s'efforce de diversifier l'économie, l'une des plus grandes contraintes est le manque d'infrastructures, telles que les routes et les services publics, en raison des pressions financières qui entravent le développement de l'économie.

M. Payet a souligné que les Seychelles ont discuté d'un programme avec le Fonds monétaire international (FMI) au cours des six derniers mois et que les financements extérieurs et étrangers sont quelques-uns des indicateurs qui ont été inclus.

"C'est principalement parce que nous ne pouvons pas compter uniquement sur le financement intérieur. Comme vous le savez, en ce qui concerne le financement de projets, il y a beaucoup d'importations et si vous comptez uniquement sur le financement intérieur, cela exercera une pression supplémentaire sur votre balance des paiements parce que vous avez besoin de devises supplémentaires. C'est pourquoi nous avons discuté de la manière de financer certains de ces grands projets en utilisant des financements externes », a expliqué M. Payet.

Il a déclaré que cela faisait partie de l'analyse de la dette par rapport à la viabilité que le ministère des Finances a effectuée afin que "nous sachions au moins que nous serions en mesure d'emprunter car les fonds que nous emprunterions sont à un taux très avantageux et normalement ils ont une période de grâce de cinq ans. Cela nous permet d'achever le projet avant de pouvoir commencer le remboursement. "

Le secrétaire d'État a également indiqué qu'en plus d'acquérir des financements étrangers auprès du Fonds saoudien pour le développement, il y aura plus de prêts à l'avenir pour le financement de projets et l'appui budgétaire.

Au cours de la mission aux Seychelles, la délégation du Fonds saoudien pour le développement rencontrera également la haute direction de la Public Utilities Corporation (PUC) pour discuter de la mise en œuvre du projet 33KV au sud ainsi que pour évaluer d'autres projets dans le secteur des services publics qui pourraient être financés par le Fonds.

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X