Afrique: Microsoft met fin à Internet Explorer

Mis en service en 1995, le navigateur de Microsoft Internet Explorer est déserté aujourd'hui au profit de Google Chrome et Safari d'Apple. Edge prend la relève.

"Nous annonçons que le futur d'Internet Explorer sur Windows 10, c'est Microsoft Edge", a déclaré le géant de l'informatique américain sur son blog, tout en vantant les qualités de son autre navigateur, Edge.

Il est "plus rapide, plus sûr et offre une expérience de navigation plus moderne", a avoué la société basée à Seattle dans l'Etat de Washington, précisant qu'Edge est compatible avec les applications et sites internet plus anciens.

Chrome, le navigateur de Google, détient 65% des parts de marché, et Safari d'Apple en détient 19%, tandis que Firefox de Mozilla et Edge de Microsoft en détiennent moins de 4%.

Le projet Internet Explorer a été lancé en 1994 par le développeur informatique Thomas Reardon, qui s'est basé sur le navigateur Mosaic de Spyglass, Inc. Explorer était le navigateur le plus utilisé au monde à son apogée au début des années 2000.

Le développement de nouvelles fonctionnalités pour Explorer a été interrompu en 2016 au profit de Microsoft Edge. Il continuera à recevoir des mises à jour de sécurité au moins jusqu'en 2029, a promis le numero 1 mondial du logiciel d'exploitation, affirmant que les entreprises ont en moyenne 1700 applications d'ancienne génération.

L'an dernier, Microsoft avait annoncé qu'à partir d'août 2021 les produits Microsoft 365 ne prendraient plus en charge Internet Explorer. Microsoft Teams a mis un terme à cette prise en charge en novembre 2020. Explorer sera finalement interrompu le 15 juin 2022, indique la 3ème plus grande société mondiale en termes de capitalisation boursière (1 536 milliards de dollars au derniers résultats financiers).

Avec un chiffre d'affaires de plus de 143 milliards de dollars -au titre de l'exercice annuel clos le 30 juin dernier- Microsoft détient 87 % des parts de marché mondiales des logiciels d'exploitation. Ce qui veut dire que la majorité des ordinateurs privés et professionnels sont équipés de systèmes d'exploitation Windows.

Le dernier bilan de Microsoft affiche un exercice beaucoup plus tourné vers les services qu'auparavant. Pour la première fois, les résultats de 2019-2020 indiquent que le chiffre d'affaires de la vente de produits (68,04 milliards) est inferieur à celui des services (74,98 milliards de dollars), une première pour la firme américaine.

Ainsi, son chiffre d'affaires issu de la vente de produits est en légère croissance de 3%, tandis que celui lié aux services est en hausse de plus de 25%.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X