Afrique: Lutte contre la corruption au ministère de la fonction publique - Anne-Désirée Ouloto installe un comité d'éthique, voici sa mission

Le jeudi 20 mai 2021, la ministre de la fonction publique et de la modernisation de l'administration, Anne-Désirée Ouloto, a procédé à l'installation d'un Comité d'éthique au sein de son ministère et qui aura la charge de créer les conditions d'une administration publique lavée de tous soupçons de corruption.

Le Comité fort de 5 membres a été installé lors d'une cérémonie officielle à l'auditorium de la Primature à Abidjan-Plateau, en présence du ministre Épiphane Zoro-Bi Ballo, Ministre de la promotion de la bonne gouvernance, du renforcement des capacités et de la lutte contre la corruption.

« Vous en convenez, ce sont les comportements qui minent notre vie au quotidien, qui anéantissent nos efforts collectifs pour construire une Côte d'Ivoire prospère et solidaire, et qui plombent notre avenir commun. Devons-nous continuer à jouer l'autruche, en fermant les yeux sur la réalité de cette menace ambiante et laisser faire ? Je ne le crois pas, et je me convaincs que la grande partie de la population pense comme moi », a-t-elle indiqué.

Pour Ouloto donc, l'administration publique qui est selon elle la manifestation visible de l'État et le bras séculier du pouvoir exécutif, chargée de mettre en œuvre, avec les moyens appropriés, les politiques et programmes dédiés, se doit conséquemment d'offrir à la population des prestations sûres, efficaces et irréprochables. Ainsi donc, elle estime que ses animateurs, chargés d'un emploi public et de missions de service public, se doivent de se l'imposer et d'en assumer pleinement la responsabilité, conformément à l'article 45 de la Constitution qui oblige tout citoyen investi d'un mandat public ou chargé d'un emploi public ou d'une mission de service public, à l'accomplir avec compétence, conscience, loyauté, intégrité, impartialité et neutralité

Chacun des 5 membres du Comité d'éthique a prêté serment. Ils doivent s'activer à définir une politique éthique du Ministère, à élaborer les outils de promotion de l'éthique dans ses composantes et déployer un programme d'information et de formation sur l'éthique, son contenu cognitif et ses enjeux.

Le Comité devra aussi faire émerger les bonnes pratiques de gestion au sein de l'administration publique, promouvoir l'écoute des usagers clients, la prise en compte de leurs préoccupations, de leurs attentes dans la production et l'évaluation de la qualité des prestations. Le Comité d'éthique a également en charge de promouvoir les obligations de responsabilité et de redevabilité. « Il s'agira plus généralement pour ses membres de veiller activement à ce que chaque agent du Ministère de la Fonction Publique et de la Modernisation de l'Administration observe avec la plus grande rigueur les termes de l'article 45 de la Constitution exposés plus avant, et s'engage à agir en parfaite conformité avec les valeurs cardinales prescrites par la charte éthique », a ajouté la ministre Anne-Désirée Ouloto.

Sépi Yepo Narcisse, Conseiller technique au cabinet de la ministre et président du Comité, a promis à ses pairs, de remplir ce devoir « avec responsabilité ».

Épiphane Zoro-Bi : « vous portez la lourde responsabilité de la mise en place du comité d'éthique et de lutte contre la corruption »

Le ministre Épiphane Zoro-Bi Ballo a dit aux membres du Comité d'éthique de ministère de la fonction publique qu'ils portent une lourde responsabilité, en ce sens qu'ils constituent, selon lui, un Comité d'éthique ad-hoc sur qui les autres ministères copieront pour installer les leurs.

« Elle pose les jalons d'un grand processus visant à doter l'Administration Publique de dispositifs anti-corruption. Ainsi donc, chers membres du comité pilote du Ministère de la Fonction Publique, vous qui, tout à l'heure, prêterez serment, vous portez la lourde responsabilité de la mise en place du comité d'éthique et de lutte contre la corruption afin d'ouvrir un chemin qui portera vers une espérance nouvelle. Le Ministère de la promotion de la bonne gouvernance, du renforcement des capacités et de la lutte contre la corruption, que j'ai l'honneur de diriger vous rassure d'être à vos côtés durant tout ce long du processus afin qu'ensemble, avec le Ministère de la Fonction Publique et de la Modernisation de l'Administration, nous puissions redonner aux Ivoiriens un autre motif de fierté, d'assurance et de confiance dans nos services publics », a-t-il ajouté.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X