Mali: Assimi Goïta, l'homme au centre de la transition

Le chef du coup d'État et vice-président Assimi Goita, à gauche, l'ancien président Bah N'Daw, au centre, et l'ancien Premier ministre Moctar Ouane.

Le colonel Assimi Goïta a destitué le président de la transition et son Premier ministre. C'est lui qui tient le pouvoir. Il avait conduit le putsch de 2020.

L'homme fort du pouvoir malien, le colonel Assimi Goïta, a indiqué ce mardi 25 mai 2021, avoir déchargé de leurs prérogatives le président et le Premier ministre de transition, coupables selon lui de tentative de "sabotage", dans ce qui s'apparente à un deuxième putsch en neuf mois.

Le colonel Goïta reproche au président Bah N'Daw et au Premier ministre Moctar Ouane d'avoir formé un nouveau gouvernement sans le consulter, bien qu'il soit vice-président en charge de la Défense et de la Sécurité, domaine cruciaux dans le pays en pleine tourmente.

Assimi Goïta n'a surtout pas appécié l'éviction de Sadio Camara et Modibo Koné, deux colonels, figures emblématiques du putsch d'août 2020. Les deux hommes occupaient les ministères de la Défense et de la Sécurité.

Pour Etienne Fakaba Sissoko, directeur du Centre de recherche d'analyses politiques, économiques et sociales du Mali, l'éviction de Sadio Camara s'expliquerait en grande partie par sa proximité avec la Russie et celle de Modibo Koné par des accusations d'atteinte aux droits de l'homme. Pour écouter son interview, cliquer sur l'image ci-dessus.

La mission des Nations unies au Mali, la Minusma, la Communauté des Etats d'Afrique de l'ouest (Cédéao), l'Union africaine, la France, les Etats-Unis, le Royaume-Uni l'Allemagne et l'Union européenne ont tous condamné "fermement la tentative de coup de force". Il rejettent par avance tout fait accompli, y compris une éventuelle démission forcée des dirigeants arrêtés.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X