Afrique: Réunie à Abuja, la Commission du bassin du Lac Tchad apporte son soutien au CMT

Sommet extraordinaire de la Commission du Bassin du Lac Tchad à Abuja

Mardi à Abuja, lors d'un sommet de la Commission du bassin Lac Tchad, le président du Nigeria Muhammadu Buhari a lancé un appel large pour un soutien au Conseil militaire de transition au Tchad.

Pour la première fois de son histoire, la Commission du bassin du Lac Tchad a consacré un sommet sur la situation politico-sécuritaire d'un de ses pays membres. Le Nigeria, pays hôte, a accueilli le Cameroun, la Centrafrique, la Libye, le Niger et bien sûr le Tchad. Ces 6 pays membres étaient entourés par le Soudan et l'Algérie qui n'ont pas encore ratifié leur engagement. Et parmi les observateurs, notamment l'Union africaine et la Cédéao.

Aucune fausse note lors de ce sommet extraordinaire d'Abuja. Tous les présidents de Etats membres de l'organisation ont fait corps autour du général Mahamat Idriss Déby, le président du Conseil militaire de transition. Si Paul Biya s'est fait représenter pour le Cameroun, Mohammed Younès Menfi récemment élu à la tête du conseil présidentiel libyen était bien présent.

Hôte du sommet en tant que président en exercice de la Commission du bassin du Lac Tchad, Muhammadu Buhari a insisté « sur l'urgence d'accompagner la transition en cours au Tchad pour l'équilibre de la région du Lac Tchad mais aussi du Sahel. » Le chef d'Etat nigérian a rappelé que le soutien au Conseil militaire de transition ne doit pas excéder les 18 mois prévus de durée de vie cet organe. Et il a aussi expliqué que la Constitution tchadienne devait être respectée comme garante du contrat social du pays.

A noter, il flottait comme un retour au temps de l'avant Covid-19 puisque c'est un sommet non virtuel que le Président Muhammadu Buhari a mené mardi dans les salons cossus d'un des plus grands hôtel d'Abuja. Néanmoins l'une rares des photos prises montre les 6 chefs d'Etats et de gouvernements assis en rond à distance d'au moins un mètre. Et tous étaient bien masqués.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X