Kenya: Une Casque bleue kenyane souligne les « dimensions cruciales de l'égalité des sexes » au Darfour

25 Mai 2021

Le chef de l'ONU a félicité lundi une Casque bleue kenyane pour son travail d'intégration de la dimension de genre lors de sa mission dans la région du Darfour, au Soudan.

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a félicité Steplyne Nyaboga, conseillère militaire en matière de genre, pour l'excellence de son travail, qui lui a valu de recevoir le Prix du Militaire des Nations Unies 2020 pour la défense de l'égalité des genres. Cette Kenyane âgée de 32 ans a servi dans le cadre de l'Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour (MINUAD), qui vient d'achever son mandat.

« La paix et la sécurité ne peuvent être atteintes et maintenues que si tous les membres de la société bénéficient de l'égalité des chances, de la protection, de l'accès aux ressources et aux services et peuvent participer à la prise de décision », a déclaré M. Guterres.

« Grâce à ses efforts, la Major Nyaboga a introduit de nouvelles perspectives et a sensibilisé l'ensemble de la Mission aux dimensions cruciales de l'égalité entre les genres, et a contribué à renforcer notre engagement auprès des femmes du Darfour », a-t-il ajouté.

Intégrer la dimension de genre

Réfléchissant à son rôle dans le maintien de la paix, la Commandante Nyaboga a déclaré qu'elle était « ravie » que les efforts de l'ONU au service de l'humanité aient eu un impact positif et soient reconnus.

« Le maintien de la paix est une entreprise humaine : en plaçant les femmes et les filles au centre de nos efforts et de nos préoccupations, nous pourrons mieux protéger les civils et construire une paix plus durable », a-t-elle déclaré.

La Major Nyaboga a été déployée au sein de la MINUAD en février 2019. Tout au long de ses deux années à Zalingei, une ville de l'ouest du Soudan, elle a travaillé avec diligence pour intégrer les questions de genre dans les activités militaires en sensibilisant les dynamiques sur le terrain

Plus précisément, elle a encouragé la sensibilisation aux questions de genre auprès des communautés locales, afin de renforcer la protection des civils. Elle a également mis l'accent sur l'éducation aux questions de genre pour les autres soldats de la paix, formant près de 95% du contingent militaire de la MINUAD en décembre de l'année dernière.

En outre, elle a conseillé la Force de la MINUAD sur la manière de mieux identifier et intégrer les besoins des hommes, des femmes, des garçons et des filles vulnérables dans l'analyse, la planification et les opérations de la Mission. Ses conseils ont considérablement amélioré la compréhension de la Mission et sa réponse aux besoins de protection.

En collaboration avec ses collègues chargés des droits humains, de l'égalité des sexes et de la communication, la Major a également organisé des campagnes et des ateliers à l'intention du personnel et des activistes de la société civile afin d'aborder les questions touchant les femmes et les filles du Darfour.

Récompenser les actions en faveur du genre

Créé en 2016, le « Prix de la défense de l'égalité des genres de l'année » [Military Gender Advocate of the Year] de l'ONU récompense le dévouement et les efforts d'un soldat de la paix militaire individuel pour promouvoir les principes de la résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations Unies sur les femmes, la paix et la sécurité dans un contexte d'opération de paix.

Nommée par les chefs et les commandants de forces des opérations de paix des Nations Unies, la Major Nyaboga est la première soldat de la paix kenyane à recevoir cette prestigieuse distinction.

Le prix lui sera décerné jeudi lors d'une cérémonie en ligne, présidée par le Secrétaire général de l'ONU à l'occasion de la Journée internationale des Casques bleus.

« Les Nations Unies restent fermement déterminées à faire en sorte que les femmes s'assoient à la table politique et contribuent pleinement à la paix, et le dévouement de Major Nyaboga a fait progresser cette clause essentielle », s'est félicité M. Guterres.

A La Une: Organisations Internationales et l'Afrique

Plus de: UN News

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X