Sénégal: Tuberculose - Des efforts restent à faire dans la détection des cas à Thiès

Thiès — La région de Thiès a des efforts à faire pour améliorer son taux de détection des cas de tuberculose, qui s'élève à 68%, contre un objectif fixé à 75% par le Programme national de lutte contre la tuberculose (PNT), a indiqué, mardi, Elisabeth Téning Sène Faye, responsable du programme tuberculose à la région médicale.

"Des efforts restent toujours à faire pour améliorer ce taux de déclaration", a-t-elle dit lors de la Journée régionale de lutte contre la tuberculose, organisée deux mois après la Journée mondiale.

Une occasion saisie pour présenter la situation de la maladie dans la région et remobiliser les acteurs, avec un rappel des messages de prévention, comme le fait de tenir les habitations aérées et ensoleillées, de se faire dépister après 15 jours de toux.

L'accent a été aussi mis sur le fait que les médicaments contre le bacille de Koch sont gratuits et disponibles dans la plupart des structures sanitaires.

Les relais communautaires, les "Bajenu gox", la Maison d'arrêt et de correction, le secteur de l'éducation, de la jeunesse et des sports étaient représentés à cette rencontre.

Selon la responsable du programme anti-tuberculose à la région médicale, Thiès a atteint certains indicateurs comme le taux de succès thérapeutique, qui est de 91%, contre un objectif national fixé à 90%, tout en enregistrant un taux de perdus de vue de 4%, là où l'objectif national était de 5%.

"Par contre, a-t-elle poursuivi, pour le taux de détection qu'on appelle aussi taux de déclaration, c'est-à-dire les nouveaux cas ou bien ce qui ont fait des rechutes, nous sommes à 68% contre les 75% que le programme avait fixé".

L'ONG Plan international, dans le cadre d'un contrat avec les organisations communautaires de base, appuie la région médicale dans l'orientation des tousseurs de plus de 15 jours, en vue d'un dépistage, mais aussi dans la recherche active des perdus de vue, selon Mme Faye.

L'objectif à terme est détecter les cas de tuberculose pour les prendre en charge à temps, a-t-elle dit, avant de relever l'impact du COVID-19 sur les activités liées à la lutte contre la tuberculose, qui avaient dû être suspendues. Elles ont toutes repris depuis.

Mme Faye a souligné les "aspects positifs" de la covid-19 dans la lutte contre la tuberculose, en ce sens que la pandémie a permis de réduire "les comportements inacceptables", comme le fait de "cracher partout" ou d'éternuer sans se couvrir la bouche.

Le port du masque, autre précaution jusque-là difficile à faire adopter par les tuberculeux, est aussi entré dans les habitudes.

La région médicale de Thiès avait comptabilisé, en 2020, un total de 1.998 cas de tuberculose, toutes formes confondues, dont 1.656 nouveaux cas de TPBC, la forme contagieuse. Le nombre de cas attendus était de 2.769.

A l'échelle national, 12.808 cas, toutes formes confondues, ont été notifiés en 2020, le pays enregistrant un taux de détection de 66%, contre un taux de succès de 91% et de 3% concernant les perdus de vus.

Plus de: APS

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X