Cameroun: Fap Athlétisme - La discipline du succès

Pour la troisième année consécutive, Forces armées et police s'est adjugé la compétition nationale interclubs d'athlétisme au Cameroun.

Cette année encore, la section athlétisme des Forces armées et police (Fap) a conservé son titre de meilleur club de la discipline en dames comme en messieurs. Chez les messieurs par exemple, il n'y a pratiquement pas eu match avec ses challengers. Des cinq meetings nationaux interclubs de la saison, Fap a trusté à chaque fois la première place. Il est tout à fait normal qu'il affiche plus de 300 points d'écart avec Athletes In Action (AIA), le deuxième au classement. Chez les dames, la lutte a été quelquefois serrée avec l'Institut national de la jeunesse et des sports (Injs) vainqueur des deuxième et quatrième meetings. Mais au final, l'équipe dirigeante, chapeautée par le colonel Antoine Mesmin Kisito Bengono, a suffisamment stimulé les athlètes pour tirer leur épingle du jeu.

Tout au long de la saison, Fap a dicté sa loi sur certaines disciplines. Au 20 km marche homme par exemple les compères Hervé Duclair Nzossie, Michel Akamse Mbah et Gabriel Ngnitedem se sont quasiment permutés à chaque fois sur les podiums. Une situation quasi-identique sur les courses de fond et demi-fond au Cameroun depuis quelques années. A ce niveau, des noms tels que Donald Nyamjua sur 800 m et 1500 m, Pierre Tchofo ou encore le sergent Ernest Momo Voffor apparaissent comme des évidences. Dans les concours, Claude Gatien Chamaken survole toujours les débats. Ceci sans toutefois parvenir à propulser son projectile au-delà des 69,3 m, la marque du record du Cameroun dont il est le recordman. Chez les dames, Edwige Angounougou Sanama fait parler sa polyvalence dans les lancers avec une emphase au poids et au disque. La révélation féminine de l'année est sans nul doute Hermine Taykio'o. Durant le dernier meeting interclubs, elle a bouclé le 20 km marche en 1h56 min. Sur les 16 concurrents sur la ligne de départ, messieurs et dames confondus, l'athlète de 31 ans n'a été devancée que par le podium masculin.

Au sein de la machine Fap, un accent particulier est mis sur la détection des talents. Un volet qui met surtout en lumière la bonne coordination entre l'important collège d'entraîneurs présents à Yaoundé et dans les régions. De plus d'une centaine d'athlètes en début de saison en février dernier, l'effectif de Fap affiche aujourd'hui près de 80 athlètes. Ces derniers s'entraînent dans les différents pôles répartis sur l'étendue du territoire (Yaoundé, Ngaoundéré, Kousseri, Dschang, Douala, Maroua, Garoua). Le week-end dernier, 31 d'entre eux ont revêtu les couleurs nationales au Grand prix de la Confédération africaine d'athlétisme (Caa) de Douala. Insatiables, les athlètes de Fap restent d'attaque pour les prochaines échéances que sont le marathon d'Edea, les finales nationales et la Coupe du Cameroun.

Plus de: Cameroon Tribune

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X