Cameroun: « Un gros travail de fond dans la détection »

interview

Colonel Antoine Mesmin Kisito Bengono, président de Fap athlétisme.

Fap champion interclubs d'athlétisme 2021. Quelles sont les recettes de ce succès ?

Je crois que c'est l'espoir que nous donnons à la jeunesse. Au Cameroun, les jeunes ont du talent mais ils leur manquent cette petite émulation qui fait en sorte que l'homme explose, croit en lui-même, se découvre et pense qu'il peut réussir dans le sport. C'est cette étincelle que l'on met en eux en leur ouvrant des perspectives sportives et pourquoi pas, une carrière militaire. Une option managériale qui nous a permis par exemple de représenter le Cameroun en compétition internationale (comme en 2018 au Congo lors des championnats d'Afrique zone 3 d'athlétisme des clubs champions). A côté de cet espoir que nous leur offrons, il y a un gros travail de fond dans la détection des talents. Ça nous coûte ce que ça nous coûte, mais nous allons les chercher où ils se trouvent. Une fois détectés, nous les ramenons à Yaoundé pour travailler avec eux. Ces talents nous donnent satisfaction et c'est la raison pour laquelle Fap est champion toute catégories dames et messieurs depuis trois années consécutives.

On note également des bonnes performances durant les courses d'endurance...

Effectivement, nous avons fait une prestation honorable durant la Course de l'Espoir. Chez les seniors messieurs, nous avons occupé les 3e (Elvis Faï) et 6e places. Chez les dames, la deuxième de la course, Carine Tatah, est une sociétaire de Fap. Chez les juniors, nous avons eu la 2e, la 3e et la 4e place. De telles performances dans une compétition de cette envergure traduisent le bon travail de fond effectué que nous entourons avec le travail.

Présent dans toutes les régions du Cameroun, comment la machine Fap parvient à quadriller le travail de ses athlètes ?

Nous avons des représentants dans nos pôles qui nous permettent d'avoir un œil partout. Dès que des talents sont signalés, nous les testons durant les différentes journées des meetings interclubs. Ces athlètes dépassent généralement la centaine durant les premières journées. Au fil des journées restantes, nous commençons à tamiser pour ne garder que la crème de la crème en fin de saison. C'est généralement dans ce groupe que l'équipe nationale se ravitaille comme tout récemment au Grand prix CAA du Cameroun à Douala.

Plus de: Cameroon Tribune

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X