Mali: Washington menace de sanctions contre ceux qui entravent le retour d'une « gouvernance démocratique »

La mission de maintien de la paix au Mali (MINUSMA) soutient les efforts de paix et de réconciliation dans le pays.

Après la Cedeao puis les Européens, c'est au tour de l'Oncle Sam de durcir le ton contre les responsables de la situation au Mali. Les Etats-Unis ont « fermement condamné » mercredi l'arrestation des dirigeants maliens et menacé de sanctions ciblées les auteurs de ce qui s'apparente à un coup d'Etat au Mali.

« Nous suspendons aujourd'hui l'assistance aux forces de sécurité et de défense du Mali qui avait été maintenue » jusqu'ici, a indiqué le département d'Etat dans un communiqué. « Les Etats-Unis vont aussi étudier des mesures ciblées contre les responsables politiques et militaires qui ont entravé la transition civile vers une gouvernance démocratique ».

Lundi, le président Bah Ndaw et son Premier ministre Moctar Ouane avaient démissionné après leur arrestation par les militaires dans ce qui s'apparente à un deuxième coup d'Etat, neuf mois après celui perpétré le 18 août 2020 par la junte militaire dirigée par le colonel Assimi Goïta.

Les menaces de sanctions américaines interviennent après celles de la Cedeao et des Européens. En effet, la Cedeao a fait savoir que des sanctions étaient possibles, comme elle l'avait fait après le coup d'Etat mené par les hommes du colonel Goïta en août 2020. Du côté européen, le président français Emmanuel Macron qualifiant l'actuelle séquence de « coup d'Etat dans le coup d'Etat » a fait part de possibles sanctions venues du vieux continent.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X