Congo-Kinshasa: Eruption du volcan de Nyiragongo - David McLachlan-Karr assure le gouvernement de son soutien

La ville de Goma avec le mont Nyiragongo en arrière-plan.

Un numéro vert a été mis en place pour la réunification des personnes séparées lors de leur fuite.

« Depuis le début de l'éruption volcanique de Nyiragongo, le 22 mai à Goma, la communauté humanitaire est à pied d'œuvre pour soutenir le gouvernement congolais à apporter une réponse à cette catastrophe dont l'étendue des conséquences reste encore à déterminer », a affirmé le coordonnateur humanitaire en République démocratique du Congo (RDC), David McLachlan-Karr, dans un communiqué du 25 mai. Et de noter que les acteurs humanitaires présents sur place évaluent l'étendue des besoins causés par l'éruption volcanique et portent assistance aux personnes sinistrées.

Le communiqué du coordonnateur humanitaire en RDC indique également que les besoins répertoriés sont essentiellement en abris, eau-hygiène et assainissement, santé, protection et vivres. Aussi, fait savoir ce document, un numéro vert a-t-il été mis en place pour la réunification des personnes séparées lors de leur fuite. Il s'agit de +243 970 351 202 et +243 974 551 013.

Ce document note également dans le nombre de priorités, la réparation du tronçon de la route Goma-Ruthsuru, coupé par une coulée de lave, un des axes essentiels à l'acheminement de l'aide humanitaire, ainsi que le rétablissement de l'électricité et des services d'eau. « Je suis attristé par les pertes en vies humaines et les dégâts causés par l'éruption. Je présente mes condoléances à toutes les Congolaises et tous les Congolais qui ont perdu des proches dans cette catastrophe. A ceux qui ont également perdu des biens ou qui se sont retrouvés sans abris, je compatis et leur souhaite de rester forts et résilients. Je réaffirme l'engagement et le soutien de la communauté humanitaire pour venir en aide aux personnes touchées par l'éruption du volcan de Nyiragongo », a indiqué le coordinateur humanitaire dans ce communiqué.

David McLachlan-Karr dit, par ailleurs, remercier le Premier ministre congolais, qui a envoyé huit ministres à Goma pour conduire la réponse humanitaire. Et de rappeler que cette éruption volcanique survient dans un contexte de besoins humanitaires aigus dans la province du Nord-Kivu. « En effet, le Plan de réponse humanitaire pour 2021 atteint à peine les douze pour cent de financement requis. Actuellement, 3,2 millions de personnes sont en situation d'urgence alimentaire dans cette province et 44 pour cent des plus de 5 millions de déplacés du pays se trouvent dans cette partie de la RDC », a souligné le coordonnateur humanitaire.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X