Gambie: Discours du Président de la République de Gambie, Son Excellence Adama Barrow, sur la recrudescence de la criminalité dans le pays 21 Mai 2021

document

Mes Chèrs Compatriotes Gambiens et Résidents de la Gambie,

Venant après mon dernier message à l'occasion de la fête de Koriteh, je le crois urgent de m'adresser à vous une fois de plus afin de parler de la recrudescence de la criminalité dans le pays.

Il est indéniable que mon gouvernement a fait preuve de beaucoup de modération depuis 2017 en vue de permettre aux citoyens Gambiens et les résidents de la Gambie de jouir pleinement de leurs droits fondamentaux et libertés civiques.

Malheureusement, il est aujourd'hui évident que certaines personnes et communautés parmi nous profitent du règne de la démocratie et de la liberté dans notre pays pour mener des activités criminelles, notamment la possession illicite d'armes, le vol, le cambriolage, le viol et des attaques à mains armées qui conduisent à des tragédies dans certains cas. Ceci doit prendre fin. Et cela doit prendre fin immédiatement.

Nous ne pouvons créer un environnement propice à la paix et à la liberté et permettre cependant à des criminels sans foi, ni loi de profiter de la situation actuelle pour dépouiller les habitants de la Gambie du droit de vaquer paisiblement à leurs occupations et de jouir pleinement du confort et de la sérénité dans leurs foyers, et ce, sans craintes de subir des attaques ou le pillage de leurs biens et ressources financières durement acquis.

Mes Chèrs Compatriotes Gambiens,

Il est de mon devoir principal en tant que Président et Commandant-en-Chef des Forces Armées de veiller à la sécurité et au bien-être de ce pays. Par conséquent, il est de mon devoir de vous assurer que je m'acquitterai de mes responsabilités sans craintes ou faveurs, sans haine ou affection.

Mon gouvernement ne ménagera aucun effort en vue du renforcement des compétences de la Police Gambienne ainsi que des autres services de sécurité en matière de personnel, d'équipement et de formation, et ce, dans le but de rehausser leur capacité de réponse face aux menaces et activités criminelles.

Nous savons tous que le pays entamera bientôt un nouveau cycle électoral qui débutera avec l'organisation de l'élection présidentielle au mois de Décembre prochain.

Cela précèdera les élections législatives et municipales. Comme nous le savons tous, des élections libres et transparentes ne peuvent se tenir que dans une atmosphère libre, sereine et pacifique.

J'exhorte donc les organes concernées de l'Etat, notamment le Pouvoir Judiciaire, le Pouvoir Législatif et la presse nationale, à jouer pleinement leurs rôles et de travailler main dans la main afin d'étouffer dans l'œuf la recrudescence de la criminalité.

Dans la même veine, j'invite nos partenaires au développement tant au niveau bilatéral que multilatéral à apporter leur soutien aux efforts du gouvernement visant non seulement à la création et au maintien d'un environnement stable et propice à l'organisation des élections prochaines, mais également à la préservation du bien-être de tous les citoyens et résidents de la Gambie.

En guise de dernier avertissement aux criminels et aux personnes sans foi ni loi parmi nous, j'ordonne aux Unités de la Garde Nationale des Forces Armées de se tenir en état d'alerte pour remplir des fonctions de maintien de l'ordre public conformément aux Lois Règlementant les Fonctions de Maintien de l'Ordre Public des Unités de la Garde Nationale. Nous devons tous, en tant que citoyens de la Gambie, veiller à ce que la Gambie ne devienne un sanctuaire pour les criminels et gangsters de tout acabit.

J'ai le devoir dans les circonstances présentes de rappeler et d'exhorter tous les honnêtes citoyens et résidents de la Gambie à prendre leur propre sécurité en main.

Les calculs et considérations politiques n'ont aucun égard. Le problème de la criminalité ne concerne aucunement la politique et ne doit donc pas être vu sous le prisme de la politique. Nous devons unir nos forces afin d'éliminer la criminalité et extirper les criminels de nos communautés.

Je demande donc à tous les citoyens et résidents de la Gambie de demeurer vigilants et de dénoncer aux services de police toute activité suspecte dans vos entourages ou dans les rues. Les honnêtes citoyens doivent se tenir prêts à apporter leur soutien et, quand cela est nécessaire, prêter main forte aux services de police lors de leurs interventions. Nous ne devons en aucun cas nous mettre en travers de leur chemin.

Je vous exhorte également à ne pas donner refuge aux criminels dans vos foyers ou de les aider à dissimuler leurs crimes. Les vies et les biens dont les agents des forces de l'ordre s'évertuent à assurer la protection de jour comme de nuit nous appartiennent à tous et nous ne voulons pas être les victimes de criminels sans foi, ni loi.

Nous devons nous rappeler que nous travaillons toujours mieux la main dans la main. Nous devons par conséquent collaborer et œuvrer ensemble pour le bien de tous.

Je vous remercie pour votre bienveillante attention.

Qu'Allah continue de veiller sur la Gambie.

Darboe donne l'assurance aux habitants de Foni, leur région ne sera jamais abandonnée par son gouvernement en cas de victoire de l'UDP

Plus de: The Point

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X