Ouganda: De nouvelles restrictions à venir face à la nouvelle vague de Covid-19

L'Ouganda, relativement épargné jusqu'à présent par la pandémie de Covid-19, voit le nombre de cas positifs se multiplier depuis quelques semaines dans le pays. Une nouvelle vague qui fait craindre de nouvelles mesures restrictives alors qu'un couvre-feu à 21h est toujours en place. Ce samedi soir, le président Yoweri Museveni s'est adressé à la télévision, pour lancer un message d'alerte sur l'évolution de la situation sanitaire.

Pour le président Yoweri Museveni, avec 690 cas positifs détectés en une journée ce samedi, il est temps de prendre conscience de la gravité de l'épidémie dans le pays. « Je suis venu aujourd'hui pour tirer la sonnette d'alarme dans tout le pays : nous rentrons dans une phase très dangereuse. À la suite de la réunion de la task force contre le Covid-19 mercredi, nous détaillerons les directives générales qui devront être mises en place. »

Déplacements déconseillés vers Kampala et à Wakiso

Aucune nouvelle restriction n'a encore été annoncée. Pour l'instant, la majorité des cas se concentrent dans la capitale Kampala et dans le district voisin très peuplé de Wakiso. Le chef de l'État conseille donc de limiter les déplacements vers ces régions, afin d'éviter la propagation du virus dans le reste du pays.

« Les Ougandais qui vivent dans les villages, si vous n'avez pas un rendez-vous important, ou si vous ne faites pas du commerce, ne venez pas à Kampala, ne venez pas à Wakiso. Restez dans vos villages, parce que vos villages sont à l'abri, c'est Kampala et Wakiso qui sont débordés par le coronavirus. »

Si les hôpitaux n'ont jamais été entièrement saturés durant la première vague, le chef de l'État s'inquiète de la multiplication des formes graves de Covid-19 liées aux nouveaux variants plus agressifs. Selon les derniers chiffres du ministère de la Santé, 364 patients sont hospitalisés.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X