Burkina Faso: Construction de foyers améliorés - Des femmes formées reçoivent des kits

La Direction régionale de l'environnement, de l'économie verte et du changement climatique du Plateau central, partenaire technique de la Société minière de Sanbrado (SOMISA) dans la mise en œuvre du projet "Formation des ménages affectés par le projet en construction de foyers améliorés", a organisé une cérémonie de remise de foyers métalliques à ces ménages le 18 mai 2021 dans le village de Sanbrado. Cette activité a été entièrement financée par SOMISA.

Au Burkina Faso, plus de 85% des besoins énergétiques des ménages en milieu rural sont couverts par le bois. La Société minière de Sanbrado (SOMISA), exploitant le gisement aurifère de Sanbrado dans la commune de Boudry, a le souci de réduire l'impact environnemental de son projet sur les communautés et ne cesse de déployer des initiatives.

Après avoir accompagné plusieurs campagnes de reboisement dans les villages riverains de la mine, la SOMISA a, cette fois, de commun accord avec les ménages affectés par le projet, initié une formation sur la construction des foyers améliorés et leur gestion. La remise de foyers métalliques aux ménages vient clore cette formation, dans une perspective d'optimiser l'utilisation des foyers améliorés.

L'objectif, selon Christian Ouédraogo, directeur des affaires corporatives de SOMISA, représentant la direction de la mine, est de réduire la pression sur le bois et contribuer à une meilleure préservation de l'environnement.

Ce sont 127 ménages affectés par le projet et relocalisés qui ont bénéficié de la formation et des foyers métalliques. Cinq millions F CFA ont été nécessaires pour la mise en œuvre de cette activité.

Les femmes ont ainsi appris à construire des foyers améliorés avec trois pierres et de l'argile. Elles ont fait une utilisation comparée entre ces foyers et ce qu'elles utilisaient avant et se sont convaincues de l'avantage des foyers améliorés.

Christian Ouédraogo a encouragé les femmes qui ont accepté se faire former. Il attend qu'elles puissent s'approprier l'outil et être à mesure de former celles qui n'ont pas eu la chance de bénéficier de cette formation. Il a réaffirmé la disponibilité de la SOMISA à les accompagner dans les actions de préservation de l'environnement.

Pour Mitimanegda Louis Ouédraogo, directeur régional en charge de l'environnement du Plateau central, l'utilisation des foyers améliorés permet de réduire la consommation du bois à hauteur de 40%. Toujours selon lui, les foyers améliorés permettent d'assurer un bien-être aux femmes en les préservant de la fumée et autres salissures et en diminuant leurs corvées. Ils réduisent le temps de cuisson des aliments et permettent aux femmes de gagner du temps pour vaquer à d'autres occupations.

Il a fortement salué l'accompagnement de la SOMISA et a souhaité que les femmes puissent utiliser ces foyers et impacter positivement toute la communauté.

Tout en souhaitant que les hommes soient impliqués dans des formations du genre, il a appelé les autres mines à dupliquer l'exemple de SOMISA, car pour lui, cette action est comparable à un reboisement de centaines d'hectares, vu que ce sont des milliers d'arbres qui seront sauvés de la coupe abusive.

Pour Madina Bary, une des bénéficiaires, cette formation a été très utile pour elle. Elle dit s'être rendue compte du gaspillage du bois qu'elle faisait avec les anciens foyers. « Avec le foyer amélioré, trois morceaux de bois suffisent pour cuire un repas » a-t-elle dit. Elle a, tout comme Balkissa Bandé, remercié la SOMISA et les agents de l'environnement pour cet accompagnement. Elles ont pris l'engagement d'aider les autres femmes à comprendre l'importance des foyers améliorés pour une meilleure préservation de l'environnement.

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X