G5 Sahel - La Banque africaine de développement et le HCR appuient le plan de riposte sanitaire du Niger face au Covid-19

28 Mai 2021
Content from our Premium Partner
African Development Bank (Abidjan)

La Banque africaine de développement et l'Agence des Nations unies pour les réfugiés (HCR) au Niger ont remis, le 27 mai, trois ambulances médicalisées, du matériel médical et des médicaments au ministère nigérien de la Santé publique, de la Population et des Affaires sociales pour l'aider à faire face à la pandémie de Covid-19.

Le responsable du bureau-pays de la Banque au Niger, Nouridine Kane Dia, et le représentant du HCR, Emmanuel Gignac, ont rencontré, à cet effet, le ministre nigérien de la Santé, Dr Idi Illiassou Maïnassara.

Ce don, d'une valeur de près de 1,45 million de dollars américains, s'inscrit dans le cadre du projet d'appui en faveur des pays membres du G5 Sahel pour lutter contre la pandémie.

Après cette première livraison, une centaine de concentrateurs d'oxygène et cinquante moniteurs multiparamétriques seront bientôt livrés au Niger. Quelque 300 agents de santé seront également formés à la surveillance épidémiologique et à la réponse au coronavirus ainsi qu'à la prise en charge de la santé mentale et du bien-être psycho-social.

« Le gouvernement du Niger fait de la lutte contre le Covid-19 l'une de ses premières priorités dans le but de protéger sa population au moment où cette pandémie continue de faire des ravages dans le monde, a déclaré Idi Illiassou Maïnassara. L'appui de la Banque africaine de développement et du HCR vient à point nommé pour soulager les patients ainsi que le personnel soignant qui sont en première ligne. »

« Les ambulances permettront l'évacuation des malades du coronavirus et contribueront également au renforcement du système sanitaire au bénéfice des réfugiés et de l'ensemble de la communauté qui les accueille », a souligné, pour sa part, Emmanuel Gignac, dont l'institution apporte un soutien à plus de 500 000 personnes déplacées et réfugiées au Niger.

Le projet d'appui, coordonné par le G5 Sahel, est financé par la Banque africaine de développement à hauteur de 20 millions de dollars. Il est mis en œuvre par le HCR, en collaboration avec les gouvernements des cinq pays bénéficiaires de la région sahélienne : le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad. Ce financement est destiné à renforcer leur capacité de réponse et à moderniser leurs systèmes de surveillance épidémiologique. Le projet soutient également la mise en œuvre de mesures nationales de protection sociale en faveur des réfugiés et de leurs communautés d'accueil. Il contribue enfin à appuyer les systèmes alimentaires et nutritionnels.

« Cette aide s'inscrit dans le cadre d'un programme de soutien sans précédent de la Banque africaine de développement aux pays du G5 Sahel dans leur réponse globale à la pandémie de Covid-19, a précisé Nouridine Kane Dia. Ce programme repose sur une réponse intégrée à la crise sanitaire articulée autour des priorités des plans de riposte des pays du G5 Sahel. Au-delà de l'urgence, les appuis de la Banque contribueront à renforcer les capacités du Niger à répondre plus efficacement aux futures pandémies et aux questions de santé publique. »

Outre cet appui, la Banque africaine de développement a également accordé au G5 Sahel un don de 1,4 million de dollars issu de la Facilité d'appui à la transition. Cette aide vise à consolider les capacités d'exécution et de coordination de son secrétariat exécutif et à assurer des formations sur la biosécurité et la gestion des déchets biomédicaux dans les cinq pays de l'organisation.

« L'appui de la Banque africaine de développement et du HCR permet aux États du G5 Sahel de mieux coordonner leurs interventions pour améliorer l'accès aux soins des populations vivant dans les zones frontalières », a souligné Maman Sambo Sidikou, secrétaire exécutif du G5 Sahel.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.