Cameroun: Décentralisation - 300 millions pour la sécurité routière

Le ministre, Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe a organisé le 27 mai dernier à Yaoundé, la cérémonie de remise de 300 millions de F concernant la sécurité routière, à 12 communes.

En matière de transfert de compétences et de ressources aux collectivités territoriales décentralisées, le ministère des Transports (Mintransports) vient d'inscrire son nom en lettres d'or dans le registre de la décentralisation. Ce département ministériel a ainsi prêché par l'exemple en remettant, premièrement 300 millions de F, puis 463 millions de F à douze communes du pays. La première somme représente les 15% des recettes de l'Etat affectée à la dotation générale de la décentralisation, et la seconde est allouée aux projets directs des communes. Il s'agit, d'après le ministre des Transports, « du financement des activités de prévention et de sécurité routières que l'Etat alloue à ce ministère. Cet argent est logé au Fonds routier ».

Les chèques desdites cagnottes ont été symboliquement remis aux maires des communes de Mbankomo, Santa, Sangmélima, Mengueme, Magba, Dschang, Tiko, Yabassi, Edéa Ier, Nkongsamba, Dziguilao et Ngaoundéré, le 27 mai dernier à Yaoundé. La cérémonie y relative était présidée par le ministre, Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe, assisté du ministre délégué Zakariaou Njoya. Selon le ministre des Transports, le mérite de ces communes tient au fait qu'elles ont présenté des projets matures, en rapport dons avec ces activités.

Fiers de cette réalité, les maires ont exprimé leur gratitude au gouvernement. Ils ont également émis le vœu de voir les autres départements ministériels, encore hésitants, à emboîter le pas au ministère des Transports, en matière de transfert de compétences et de ressources. Dans cette logique, ils ont interpellé le ministre sur l'activité des motos-taxis. Leur souhait étant de voir ce secteur mieux organisé, de manière à ce que la discipline puisse y régner. Le maire de Nkongsamba, El Hadj Oumarou, et celui de Dschang, Jacquis Kemleu Tchagbou, ont souhaité que les conducteurs de ces engins soient formés au code de la route et à la conduite, et qu'au terme de cette formation, des permis de conduire leur soient remis.

Plus de: Cameroon Tribune

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X