Kenya: Les Évêques - " Oui à la vaccination contre le Covid - Une solution à l'impasse des médicaments antirétroviraux pour les malades du SIDA ".

Nairobi — " Nous trouvons extrêmement amer que, lorsque nos lieux de culte sont fermés au public, chaque fois que le verrouillage est imposé, les gens peuvent se rendre sur les marchés et dans d'autres lieux publics sans aucune restriction ", affirment les Évêques du Kenya, dans une déclaration envoyée à l'Agence Fides, dans laquelle ils dénoncent comment " certains de ceux qui sont chargés de faire respecter la loi, manquent de respect aux fidèles et aux lieux de culte ". "S'il y a un problème à régler, faites-le de manière humaine, avec le plus grand respect et le plus grand soin pour la vie et la dignité de chaque personne. Les lieux de culte sont saints et sacrés. Adoptons la voie du dialogue pour aborder les problèmes au lieu d'utiliser la force brute et l'intimidation."

L'automne dernier, au moins 15 personnes ont été tuées par la police lors d'affrontements visant à faire respecter le confinement imposé pour contenir le Covid-19.

La Conférence des Évêques rappelle que " nous avons, en tant qu'Église, déclaré et démontré notre volonté de coopérer à la mise en œuvre des règles et protocoles du Covid-19. Nous avons continué à observer les directives du Conseil interconfessionnel pour sécuriser nos lieux de culte."

En plus de demander aux Kenyans de se conformer aux protocoles contre le Covid-19, les Évêques appellent la population à se vacciner elle-même. "Nous reconnaissons la vaccination", disent-ils, "comme l'une des mesures mises en place pour contenir la propagation du virus". "Nous demandons instamment au gouvernement de garantir la sécurité des vaccins administrés aux Kenyans. Le processus d'achat des vaccins doit être aussi transparent et responsable que possible, car ce pays ne peut se permettre un nouveau cycle de détournement des ressources destinées à contenir le Covid-19. Nous ne cessons de dénoncer la corruption comme la véritable pandémie qui frappe notre pays."

IEnfin, la Conférence épiscopale appelle à une solution urgente au blocage de la distribution des médicaments antirétroviraux (ARV) aux personnes touchées par le virus du VIH/SIDA. Ces médicaments, donnés par l'Agence de développement des États-Unis, sont arrêtés dans les entrepôts des douanes, en raison de la réclamation des autorités fiscales pour obtenir le paiement des taxes d'importation.

"Nous sommes également très préoccupés par l'impasse entre l'Agence américaine de développement et le gouvernement du Kenya au sujet des ARV. L'enjeu est la vie de nombreux Kényans infectés par le VIH/SIDA qui dépendent des ARV. Nous demandons une résolution rapide des problèmes qui empêchent la distribution des ARV aux malades", ont déclaré les Évêques.

Plus de: Agenzia Fides

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X