Tchad: Diplomatie - Le Tchad accuse l'armée centrafricaine d'avoir tué ses soldats

L’armée Tchadienne (archive)

Les Forces armées centrafricaines (Faca) ont attaqué, le 30 mai, le poste militaire basé à proximité de la frontière centrafricaine, a affirmé, dans un communiqué, le ministère des Affaires étrangères, de l'intégration africaine et des Tchadiens de l'étranger.

D'après le communiqué, « les assaillants lourdement armés ont tué un soldat tchadien et en ont blessé cinq. Cinq autres ont été enlevés pour être ensuite exécutés à Mbang du côté centrafricain ».

La direction générale de la gendarmerie centrafricaine a saisi l'ambassade du Tchad à Bangui pour que les autorités tchadiennes « récupèrent, auprès du chef de village de Mbang, les dépouilles de cinq Tchadiens faits prisonniers et exécutés par l'armée centrafricaine », a ajouté le gouvernement tchadien.

Selon N'Djamena, « Ce crime de guerre, d'une gravité extrême et cette attaque meurtrière préméditée, planifiée et opérée à l'intérieur du Tchad, dont seul le gouvernement centrafricain en connaît les raisons, ne sauraient rester impunis ».

Le Tchad tient le gouvernement centrafricain « entièrement responsable des conséquences de cette agression caractérisée que rien ne justifie au moment où les deux pays cherchent à mutualiser leurs efforts pour relever les défis sécuritaires communs, et à renforcer la coopération bilatérale comme l'atteste la tenue à Ndjamena, au mois de décembre 2019, de la dernière Commission mixte Tchad-RCA. Le Tchad prend à témoin la communauté internationale, notamment, la Minusca, l'Union Africaine et la CEEAC, de cette grave agression dont il est la cible », a précisé le document du ministère des Affaires étrangères, de l'intégration africaine et des Tchadiens de l'étranger.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X