Congo-Kinshasa: Assassinat de Floribert Chebeya et de Fidèle Bazana en RDC - La réouverture du procès en vue

Marteau de la cour

Cela fait onze ans ce mardi qu'ont disparu le directeur exécutif de la Voix des Sans Voix, Floribert Chebeya Bahizire et son compagnon d'infortune Fidèle Bazana Edadi. Ils ont été assassinés dans les installations de l'inspection générale de la police. Mais cette année, cette date est aussi synonyme d'espoir, car certains protagonistes ont fait des aveux. Les proches des deux hommes veulent donc désormais un procès avec les vrais coupables dans le box des accusés

Les appels des ONG de défense des Droits de l'Homme et des familles de Floribert Chebeya et Fidèle Bazana semblent avoir été entendus. Le dossier d'instruction est prêt pour la réouverture du procès, selon le général Lucien René Likulia.

Avant la fin de cette semaine, a expliqué l'auditeur général des FARDC, le dossier sera transmis à la Haute cour militaire pour qu'une date soit fixée . Avec cette réouverture, plusieurs zones d'ombre devraient être éclaircies.

Sans y être contraints, des membres du commando sont passés aux aveux dernièrement sur RFI. En exil hors du pays, ils ont désigné l'ancien inspecteur général de la police nationale, John Numbi, comme donneur d'ordre. L'ancien chef de la police est le principal suspect dans le double assassinat à Kinshasa début juin 2010 des deux défenseurs des droits de l'homme, Floribert Chebeya et Fidèle Bazana. Général 4 étoiles, John Numbi a fui le pays. Un avis de recherche a été lancé contre lui avec un mandat d'amener.

D'autres suspects ont été appréhendés. Entre les mains de la justice se trouvent ainsi le commandant du bataillon Simba Christian Kenga Kenga, son bras droit Jacques Mugabo et le colonel Daniel Mukalayi. Les noms d'autres officiers potentiellement impliqués sont également cités dans le dossier d'instruction.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X