Ethiopie: Plus d'un million de personnes assistées par le PAM au Tigré

1 Juin 2021

Le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations unies a fourni une aide alimentaire d'urgence à plus d'un million de personnes depuis le début de ses distributions en mars dernier dans les zones nord-ouest et sud de la région du Tigré.

C'est une mère de famille de 43 ans qui est devenue, lundi, la millionième personne à recevoir du blé, des pois cassés et de l'huile végétale du PAM. Mère de sept enfants, Aster Beyene a perdu sa maison et ses cultures il y a deux mois à cause du conflit.

« Jusqu'à présent, j'ai dû compter sur le peu de nourriture que je pouvais obtenir de mes voisins. Au moins, maintenant, nous sommes soulagés de la faim dont nous souffrons », a déclaré Aster, originaire d'Adi Millen, un village rural isolé situé à 50 kilomètres de Shire, dans la zone nord-ouest.

Le PAM est responsable de l'aide alimentaire d'urgence dans les zones nord-ouest et sud du Tigré. Il a ainsi fourni de la nourriture aux 4.500 villageois, clôturant ainsi la première série de distributions de nourriture, qui aura lieu toutes les six semaines dans le Tigré.

Le PAM veut atteindre 2,1 millions de personnes

Et depuis le mois d'avril, l'Agence onusienne a réussi à accéder aux 13 woredas (districts) du nord-ouest et à aider 885.000 personnes.

Les distributions du PAM ont commencé fin mars dans trois woredas de la zone Sud, où 168.000 personnes ont jusqu'à présent reçu des aliments d'urgence du PAM. Ce qui porte le total à 1,05 million de personnes. En mars, avant que le PAM ne soit affecté aux zones Nord-Ouest et Sud, le PAM avait déjà aidé 33.000 personnes dans la zone Est.

Sur le plan nutritionnel, le PAM a distribué 315.000 rations alimentaires d'urgence aux enfants et aux femmes dans 31 woredas depuis février. Pour le seul mois de mai, l'Agence onusienne a atteint près de 100.000 enfants et femmes enceintes ou allaitantes dans toutes les zones, à l'exception de la zone occidentale.

L'Agence onusienne entend intensifier ses opérations pour atteindre 2,1 millions de personnes ayant besoin d'une aide alimentaire dans pas moins de 70 « woredas » (districts) de la région éthiopienne du Tigré. Et le PAM a donné cette semaine le coup d'envoi du deuxième cycle de six semaines d'aide alimentaire d'urgence.

L'accès, en particulier dans les zones rurales, reste le principal défi

Les opérations commencent par Korem et Ofla, deux des cinq nouveaux « woredas » de la zone méridionale récemment ajoutés aux zones opérationnelles du PAM. Au cours des premiers jours d'opération, le PAM prévoit ainsi d'aider environ 80.000 personnes sur une population cible de près de 200.000 personnes.

Au total, 5,2 millions de personnes, soit plus de 90 % de la population du Tigré, ont besoin d'une aide alimentaire d'urgence en raison du conflit qui sévit depuis novembre dernier. En attendant les résultats d'une nouvelle étude de classification intégrée de la sécurité alimentaire (IPC) sur les niveaux de la faim dans le Tigré, le PAM est très préoccupé par le nombre de personnes qui ont besoin d'un soutien nutritionnel et d'une aide alimentaire d'urgence.

L'Agence onusienne fait donc tout son possible pour atteindre 2,1 millions de personnes dans le besoin au cours des prochains mois. Mais le PAM estime que l'accès, en particulier dans les zones rurales, reste le principal défi.

De plus, l'Agence onusienne a besoin de 203 millions de dollars pour continuer à intensifier son intervention dans le Tigré afin de sauver des vies et des moyens de subsistance jusqu'à la fin de l'année.

A La Une: Organisations Internationales et l'Afrique

Plus de: UN News

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X