Cameroun: QG - En mode « bulle sanitaire »

Afin de limiter la propagation de la pandémie, la Confédération africaine de Handball a mis sur pied un fonctionnement particulier durant toute la compétition.

La 24e édition de la Coupe d'Afrique de handball dames qui démarre le 8 juin prochain au Cameroun est la première compétition de la Confédération africaine de Handball (CAHB) dans ce contexte sanitaire marqué par la pandémie de coronavirus. Comme la nature fait si bien les choses, le président de la commission médicale de cette confédération est un Camerounais, le Dr Yannick Mossus.

Par ailleurs vice-président de la commission médicale et antidopage du comité d'organisation local de ladite compétition, il aura la charge de rendre la situation contrôlable. Notamment avec la mise sur pied d'une « bulle sanitaire », qui évitera que les joueurs et les officiels soient en contact avec le monde « extérieur ».

Cette « bulle sanitaire » commence dès que les acteurs foulent le sol national. Ils disposeront d'un circuit de police de frontières à part ainsi que d'une salle est dédiée aussi bien à l'aéroport de Douala qu'à celui de Yaoundé-Nsimalen. Sur le site de la compétition proprement dit, le Palais polyvalent des sports, toutes les différentes zones seront désinfectées et sécurisées.

On distinguera l'aire de jeu, les vestiaires, l'espace dédié aux hommes de médias, entre autres. Pour se retrouver dans la bulle sanitaire, il faudra avoir été testé négatif. C'est pour cela que les joueurs et officiels entreront par une seule porte. Ils pourront ressortir par la même porte. Pour eux, un seul circuit de circulation est retenu dans cette infrastructure sportive. Ils auront aussi des itinéraires limités : salle de jeu- hôtel ou salle d'entraînement - hôtel. Si une personne se retrouve en dehors de la bulle sanitaire, elle sera isolée pendant au moins 48 heures avant de réintégrer le groupe.

Au Palais polyvalent des sports de Yaoundé, un circuit de circulation différent a été préconisé pour les autres parties prenantes dans l'organisation de la compétition. Ainsi, la porte d'entrée sera différente de la porte de sortie. Seuls les hommes de médias, en nombre réduit, préalablement testés négatifs, auront accès à la zone mixte. Autant de mesures pour isoler au maximum les acteurs des autres personnes concernées par la CAN Handball Dames. Les dispositifs de désinfection complète et ciblée seront installés. Il y aura également une infirmerie et une salle antidopage. Sans oublier une salle Covid-19 pour isolation et testing des cas suspects. Pour limiter la transmission du coronavirus, des dispositions sont prises dans les transports, les hôtels, les hôpitaux et les laboratoires.

Plus de: Cameroon Tribune

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X