Algérie: Le président sahraoui arrive à Alger après son hospitalisation en Espagne

Brahim Ghali

Alger — Le président sahraoui, Brahim Ghali est arrivé mercredi, très tôt le matin, à Alger après son admission dans un hôpital espagnol, son staff médical ayant estimé que son hospitalisation n'étant plus nécessaire, a indiqué l'ambassadeur sahraoui à Alger, Abdelkader Taleb Omar.

Dans une déclaration à l'APS, l'ambassadeur de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) a expliqué que le président Brahim Ghali est arrivé à Alger, mercredi vers 3 heures du matin en provenance d'Espagne afin de poursuivre sa convalescence.

Le diplomate a exprimé sa satisfaction quant à l'amélioration de l'état de santé du président Ghali attirant l'attention sur "l'échec de la propagande marocaine qui a tenté de porter atteinte à la lutte du peuple sahraoui en prenant pour cible l'un de ses symboles".

Mardi, le président sahraoui a répondu volontairement aux questions d'un juge espagnol après une plainte portée contre lui pour de présumés "crimes de guerre".

Lire aussi: Haute Cour d'Espagne: Brahim Ghali libre de ses mouvements, camouflet pour Rabat

La Haute Cour d'Espagne a annoncé, le jour même, qu'il n'y avait pas lieu d'engager des poursuites contre le président sahraoui Brahim Ghali, le dossier d'accusation n'étant pas étayé par des preuves tangibles.

De son côté, le représentant du Front Polisario en Europe et auprès de l'Union européenne, Abi Bouchraya El Bachir a indiqué, dans une déclaration à l'APS, que le président sahraoui avait quitté l'Espagne afin de poursuivre ses soins complémentaires en Algérie.

Il a précisé que l'équipe médicale du président Ghali a jugé que son état de santé était "en constante amélioration", ajoutant qu'il n'y avait plus de raison de prolonger son hospitalisation.

Le président sahraoui avait été admis, le 18 avril dernier, à l'hôpital San Pedro de Logrono, en Espagne, après avoir contracté le Covid-19.

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X