Egypte: Le Patriarche copte Tawadros - Que le jour du "Chemin de la Sainte Famille " devienne une fête nationale pour tous les Egyptiens

Le Caire — Le voyage et le séjour de la Sainte Famille en Egypte est à jamais "une bénédiction" et une source de fierté pour la nation et le peuple égyptien. Pour cette raison, il serait bien que le jour où les églises égyptiennes commémorent cet événement, attesté dans les évangiles, devienne une fête nationale pour tous les égyptiens. Telle est la proposition exprimée publiquement par le Patriarche copte orthodoxe Tawadros II, dans le cadre des célébrations promues par l'Église copte pour commémorer le temps passé en Égypte par la Vierge Marie, Saint Joseph et l'Enfant Jésus, qui ont émigré de Palestine pour échapper aux mauvais desseins d'Hérode.

Cette singulière suggestion a été incluse par le Patriarche dans le discours qu'il a prononcé le 1er juin lors de la célébration de la venue de la Sainte Famille en Egypte organisée par la Fondation "Martiria" pour la culture et le développement, à l'église dédiée à la Vierge Marie dans le quartier cairote d'el Ma'adi. Dans son discours, le Patriarche a également exprimé son appréciation pour l'engagement intense avec lequel les autorités égyptiennes promeuvent depuis des années le "Chemin de la Sainte Famille", un grand projet visant à ouvrir aux pèlerinages internationaux l'itinéraire qui relie les lieux traversés, selon des traditions millénaires, par Marie, Joseph et l'Enfant Jésus lors de leur séjour en terre d'Egypte.

L'étude du "Chemin" et la participation aux initiatives éducatives réalisées au cours des différentes étapes de l'itinéraire - a ajouté le Primat de l'Église copte orthodoxe - pourraient être incluses dans les programmes scolaires élaborés par le ministère de l'Éducation, afin d'encourager les jeunes générations à redécouvrir la futie de la Sainte Famille en Égypte comme partie intégrante de la mémoire nationale.

Le Chemin de la Sainte famille, comme a eu à le faire savoir l'Agence Fides (voir Fides 5/1/2021) unit 25 localités chères à la mémoire des chrétiens égyptiens, se déroulant le long d'un itinéraire de 3.500 Km traversant 11 gouvernorats du delta du Nil jusqu'à la Haute Egypte

La crise pandémique qui a paralysé le tourisme sur toute la planète n'a pas arrêté le grand projet parrainé par les autorités égyptiennes d'ouvrir le "Chemin de la Sainte Famille" aux pèlerinages internationaux.

Au début de 2021, Adel al Gindy, Directeur général des relations internationales près l'Autorité pour le développement du tourisme et Coordinateur du projet, dans une longue interview relancée par wataninet.com, a expliqué en détail l'avancement du plan, en fournissant des informations détaillées sur les travaux déjà réalisés ou commencés pour rendre chaque étape de l'itinéraire accessible aux touristes et aux pèlerins selon les normes d'accueil correspondant aux critères (y compris ceux de la durabilité environnementale) définis par l'Organisation mondiale du tourisme.

Une fois perfectionné, le "Chemin" représentera l'un des plus vastes itinéraires de pèlerinage religieux au monde. L'attente de voir les effets dévastateurs de la contagion Covid -19 prendre fin en Égypte se mêle également à l'espoir d'accueillir à l'avenir un flux croissant de touristes et de pèlerins étrangers, attirés dans le pays par le désir de suivre les traces du passage de Saint Joseph, de la Vierge Marie et de l'Enfant Jésus sur le sol égyptien.

Le 4 octobre 2017 (voir Fides 05/10/2017), le Pape François, dans le contexte de l'Audience générale du mercredi, avait salué une forte délégation égyptienne arrivée à Rome pour promouvoir les pèlerinages le long du Chemin de la Sainte Famille en collaboration avec L'Opera Romana Pellegrinaggi, institution du Vicariat de Rome, organe du Saint-Siège, aux dépendances directes du Vicaire du Pape pour le Diocèse de Rome, S.Em. le Cardinal Angelo De Donatis.

Plus de: Agenzia Fides

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X