Angola: Le MINSA approuve un financement pour réhabiliter l'hôpital de Luau

Luena (Angola) — Le ministère de la Santé (MINSA) a approuvé un budget pour réhabiliter, agrandir et équiper l'hôpital municipal de Luau, qui s'est effondré il y a six mois à cause des pluies.

L'information a été donnée à l'ANGOP par le directeur du Bureau provincial de la santé, Henriques Ramalho, qui a refusé de révéler les valeurs.

La destruction partielle de l'unité sanitaire a forcé le transfert des patients vers une école, où des conditions adaptées ont été créées pour garantir le service minimum aux usagers, réduisant la capacité d'hospitalisation de 80 à 50 patients, dans une municipalité de plus de 110 000 habitants.

« Un projet de réhabilitation de cette unité sanitaire a déjà été approuvé par le ministère de tutelle », a réaffirmé Henriques Ramalho, précisant que le démarrage des travaux n'attend qu'un arrangement administratif entre les ministères des Finances et de la Santé.

À son tour, le directeur de l'hôpital municipal de Luau, José Bongue, a déclaré qu'après six mois, l'unité continue de fonctionner dans des conditions précaires, créant d'innombrables difficultés pour les patients qui recherchent des soins hospitaliers, en raison du manque de capacité.

Il a rappelé que la municipalité de Luau est l'une des régions à températures élevées de la province, une situation qui a retardé la récupération des patients, en particulier ceux souffrant de brûlures, en raison du manque de conditions de ventilation.

Selon le responsable, outre la population locale, l'hôpital continue de recevoir plusieurs patients des municipalités d'Alto Zambeze, Luacano et Muconda (Lunda Sul) qui sollicitent divers services, notamment de chirurgie.

L'hôpital municipal reçoit un budget mensuel de 11 millions de kz, qu'il juge insuffisant compte tenu des besoins de l'unité en matière d'acquisition de médicaments, de consommables et d'entretien des véhicules, préconisant une augmentation de l'ordre de 50 %.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X