Gabon: Malgré d'importantes contraintes liées à la réhabilitation de la voie de chemin de fer, SETRAG se veut une société citoyenne

Libreville — La Société d'exploitation du Transgabonais (SETRAG) a récemment entrepris de réhabiliter une école primaire d'Akournam 1 et une brigade de gendarmerie, malgré les contraintes liées à la sécurisation de la voie ferrée, rapporte-t-on de sources recoupées.

Une enveloppe d'environ 60 millions de francs CFA a été débloquée pour ces travaux. Outre les bâtiments, la SETRAG a amélioré les cadres de travail des agents de la gendarmerie, souligne-t-on.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X