Gambie: 'La sécurité du pays sera gravement compromise si les recommandations de la Commission Vérité, Réconciliation et Réparations ne sont pas' ... ?

Ousainou Darboe, le sécrétaire général et porte-étendard du Parti Démocratique Uni a averti que la sécurité du pays sera sérieusement compromise si les recommandations de la Commission Vérité, Réconciliation et Réparations ne sont pas mises en œuvre.

" Je me dois d'adresser mes remerciements les plus profonds au Président de la Commission Vérité, Réconciliation et Réparations, au Conseiller Principal et aux membres de la Commission pour l'excellent travail accompli.

J'ai été personnellement satisfait de toutes les révélations qui ont été faites lors des audiences publiques de la Commission. Cela fait des années que je m'exprime lors des forums publics du Parti Démocratique Uni sur les crimes odieux perpétrés dans ce pays. Beaucoup de choses horribles se sont passées dans ce pays. Le public est maintenant convaincu que Jammeh devrait être traduit en justice pour crimes contre les droits de l'Homme. "

Le leader du Parti Démocratique Uni (UDP) a fait cette déclaration hier à sa résidence lors d'une conférence de presse sur la Situation Sécuritaire du pays.

" Les résultats des audiences publiques de la commission pourraient également compromettre la sécurité du pays. C'est la raison pour laquelle je m'exprime sur le sujet maintenant. Je ne peux vous informer des recommandations que la commission proposera. Mais il pourrait avoir beaucoup de mécontentement et de frustration dans le pays au cas où les recommandations ne seraient pas mises en application. Nous devons éviter qu'un tel scenario ne se produise. "

" Nous savons que la commission présentera bientôt son rapport. Nous savons que le gouvernement devra prendre le temps nécessaire pour étudier le rapport et consulter les experts en vue de recevoir leur avis sur les recommandations de la commission. Mais je ne pense pas, compte tenu du niveau élevé de professionnalisme et d'expertise au sein de la commission, que ces recommandations seront impraticables ou impossibles à mettre en œuvre. "

" Je m'exprime sur le sujet car nous nous devons d'être clairvoyants et perspicaces. Je ne fais pas référence à la Commission Vérité, Réconciliation et Réparations parce que j'entretiens des doutes sur la volonté du gouvernement. Je n'ai aucun doute quant à la ferme volonté du Président Barrow de mettre en œuvre les recommandations de la Commission, mais nous devons rester vigilants et garder cette éventualité à l'esprit. "

Il a déclaré, lors de ses observations sur le processus de recensement général, que le devoir et la responsabilité incombent à tout citoyen Gambien d'éviter des violences postélectorales dans le pays. Il a ainsi affirmé que " De tels évènements pourraient compromettre la sécurité du pays ". Il a fait référence à d'autres pays du continent où des questions d'ordre électoral ont conduit à des situations déplorables. "

" L'organisation d'élections saines et crédibles requiert un processus de recensement fiable et authentique. Les membres de l'institution chargée de la mise en œuvre du processus de recensement des électeurs doivent tenir à l'esprit qu'ils ont un rôle prépondérant à jouer en vue du maintien de la paix et de la sécurité dans le pays. "

" Les membres de cette institution doivent donc, avec compétence et intégrité, conduire un processus transparent et intelligible. Je ne prétends pas que la Commission Electorale Indépendante devrait prendre l'avis d'un animateur du processus électoral en considération, mais j'affirme plutôt, en tant qu'animateur principal, que la sécurité du pays dépend de l'organisation d'élections fiables et crédibles. "

" Je demande à la Commission Electorale Indépendante de garantir que les bonnes pratiques adoptées lors du règne de l'ancien Président consistant à autoriser la présence d'agents de partis politiques chargés de tenir un registre sur les électeurs qui se présenteront dans les bureaux d'enregistrement, soient de nouveau mises en place. "

Darboe a suggéré que, dans un souci de transparence, les agents de partis politiques devraient être autorisés à ouvrir un registre sur les électeurs qui se présenteront dans les centres d'enregistrement. " De telles pratiques étaient régulièrement mises en œuvre lorsque le Président Jawara et le Président Jammeh présidaient les destinées du pays."

Il a déploré la hausse importante du taux de criminalité dans le pays. " La hausse du taux de criminalité ces 12 derniers mois est sans précédent dans l'histoire du pays. Des cambriolages, des vols à main armée, des viols, des meurtres horribles et d'autres formes de crime ont été perpétrés dans le pays. Ces crimes ont une incidence directe sur la sécurité nationale ainsi que sur la sécurité et le bien-être des citoyens. "

Il a poursuivi pour dire " qu'un gouvernement issu du Parti Démocratique Uni mettra tout en œuvre en vue de garantir que la police et les autres services de sécurité du pays soient vraiment motivés à assurer efficacement la sécurité du pays, et ce, à travers non seulement une rémunération valorisante mais également par l'acquisition de structures et d'outils modernes de travail. "

" Nous exhorterons nos partenaires à procéder à l'entrainement et à la formation des services de sécurité plutôt que de faire appel à des consultants étrangers " a-t-il déclaré, ajoutant qu'une formation appropriée et adéquate des agents de services de sécurité est l'un des moyens les plus propices pour faire face à la résurgence de la criminalité dans le pays.

Le manque d'emplois pour les jeunes, a-t-il noté, est la cause principale de la recrudescence de la criminalité dans le pays. " Aucune stratégie n'a été en effet mise en place en vue de la réinsertion professionnelle des jeunes de retour de leur séjour infructueux en Europe, notamment les jeunes qui ont été rapatriés. Ces jeunes ne trouvent pas d'emplois à leur retour et sont donc obligés de tourner vers les voies criminelles afin de survivre. Des solutions doivent donc être trouvées en vue de résoudre le problème du manque d'emplois des jeunes. Nous devons leur permettre d'accéder à des stages et formations professionnelles notamment dans les domaines de la menuiserie et autres activités génératrices de revenus. "

Le Président de la Commission Electorale Indépendante déclare que personne ne pourra influencer le travail de la Commission

A La Une: Gambie

Plus de: The Point

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X