Afrique de l'Ouest: «Wekré», le marché des ARTs contemporains au Burkina Faso

Des sculptures, des tableaux, des photographies, exposés le long du mur de l'ex-Assemblée nationale sur l'avenue de l'indépendance à Ouagadougou. « Wekré », un marché des arts à ciel ouvert pour attirer le public, a lieu du 1er au 6 juin, dans la capitale du Burkina Faso. Créé en 2020, l'événement ambitionne d'être le premier grand rendez-vous des artistes plasticiens du pays.

Ouverture depuis mardi à Ouagadougou de la deuxième édition de Wekré, le marché des arts contemporains. Un rendez-vous annuel pour des artistes plasticiens afin de faire connaitre leurs œuvres au grand public. Cette deuxième édition se tient en face de l'ex-Assemblée nationale, sur l'avenue de l'Indépendance. Les populations pourront apprécier le travail des artistes plasticiens venus de plusieurs pays : surtout du Burkina Faso, mais aussi de Togo, Bénin, France, Mali et la République démocratique du Congo. Aboubacar Sanga est le secrétaire exécutif du collectif Wekré.

Susciter le gout de l'art aux populations

« Course de fond » est le thème de cette édition 2021. Selon le sculpteur burkinabè Siriki Ki, le marché d'art n'existe pas encore au Burkina Faso, et l'un de leurs objectifs est de susciter le gout de l'art aux populations. Cette année, les organisateurs mettent au centre de leurs réflexions la femme, en sa qualité de créatrice. Eric Konanou, curateur d'art est le commissaire de cette exposition.

La place de la femme

Olga Yameogo, célèbre artiste-peintre burkinabè, l'une des doyennes du domaine, a la charge d'expliquer aux plus jeunes le rôle et la place de la femme, en tant que mère et créatrice. C'est d'ailleurs sur le thème de la femme qu'Agnès Talato Sebda a décidé d'exposer cette année.

Wekré, c'est aussi des sessions de formation et de discussions sur l'avenir de l'art contemporain en Afrique.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X