Burkina Faso: «Go Paga», un programme d'insertion pour les femmes de soldats

Au Burkina Faso, le projet « Go Paga » (En avant les femmes) a été lancé officiellement, vendredi 4 juin, à Ouagadougou, un projet de soutien aux femmes dont les époux sont morts au combat, dans la lutte contre le terrorisme.

Après une phase pilote au cours de laquelle une dizaine de femmes ont bénéficié de formation et d'encadrement dans plusieurs domaines, en vue de leur insertion socio-professionnelle, le projet va s'étendre à toutes les veuves dont les maris ont été tués dans la lutte contre le terrorisme.

Formation en couture

Carine Paré a bénéficié d'une formation en couture. Le projet lui a offert une nouvelle machine pour son atelier. Rosine Sorgho avait suivi une formation et souhaitait devenir une institutrice mais elle n'a jamais eu cette occasion. Grâce au projet « Go paga », elle est engagée dans une école privée où elle enseigne. Toutes deux ont perdu leurs époux dans la lutte contre les groupes armés terroristes. Aujourd'hui, grâce au projet « Go paga », elles recommencent à retrouver le sourire : « Le projet m'a acheté une machine et j'ai eu une formation en Haute couture », se réjouit Carine. « C'est grâce à "Go paga" que j'ai pu enseigner dans une école privée. Avant, je ne faisais rien », précise, de son côté, Rosine.

Ce projet entend fournir des formations et des conseils aux veuves dont les époux sont tombés au combat, en vue de leur autonomisation. « Nous avons offert l'assurance maladie aux familles. Nous avons en fait réussi aussi à les placer en entreprise. Pour celles qui n'avaient pas de diplôme, on les a accompagnées à apprendre un métier. Nous apprenons aux femmes à pêcher. Nous les rendons ainsi plus autonomes afin qu'elles puissent prendre soin de leurs enfants », explique Fadima Kambou la responsable du projet. Cette initiative vient comme un soutien aux forces armées dans la lutte contre le terrorisme.

Soutenu par l'AFD

« Toutes les aides qui peuvent nous amener à appuyer nos veuves et nos orphelins sont les bienvenues. Si vous êtes sur le terrain, vous savez qu'en cas de pépin, il n'y aura pas de soucis pour votre famille », assure le colonel major Oumarou Sawadogo, commandant du groupement central des armées et représentant le chef d'état-major général des armées. Le projet « Go paga » s'étendra à toutes les divisions des forces armées en lutte contre le terrorisme. Il est soutenu par l'Agence française du développement.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X