Gabon: La journée mondiale de l'environnement 2021 célébrée à l'instar de la Communauté internationale

Libreville, Gabon — A l'instar de la Communauté internationale, le Gabon célèbre ce samedi la Journée mondiale de l'environnement autour du thème de la restauration des écosystèmes.

Cette Journée mondiale de l'environnement 2021 verra le lancement de la Décennie des Nations unies pour la restauration des écosystèmes. Celle-ci peut prendre de nombreuses formes : planter des arbres, verdir les villes, réaménager les jardins, changer les régimes alimentaires ou assainir les fleuves et les côtes.

En outre, dans un contexte de crise environnementale, la Décennie des Nations unies pour la restauration des écosystèmes est une chance de faire revivre le monde naturel qui nous soutient tous.

Il existe de nombreuses façons de restaurer nos écosystèmes, notamment en adoptant des technologies vertes, en faisant des choix de consommation durables, en intégrant des efforts de conservation et en développant une conscience environnementale. Les individus, les communautés, les gouvernements et les entreprises peuvent contribuer à leur manière à la protection de l'environnement en prenant des mesures efficaces pour aider à réduire leur empreinte carbone

C'est ce que s'efforce à mettre en exécution au Gabon certaines compagnies pétrolières et des ONG qui s'investissent dans la protection de l'environnement. A ce jour, aucune action de haute portée n'a été entreprise pour lutter efficacement contre l'érosion côtière au Gabon. Selon une étude, l'ensemble des opérations ne consiste à ce jour qu'à régler les problèmes au coup par coup en fonction des manifestations de l'érosion dans les secteurs où certaines infrastructures sont menacées.

A cela s'ajoutent la non prise en compte des processus hydrodynamiques, le mauvais choix de matériau de protection, le défaut d'entretien des défenses côtières.

A Libreville, le littoral localisé entre le Pont Nomba et la zone du Cap Estérias, en passant par la plage du Lycée National Léon Mba et le secteur de l'ancienne Maringa, et la présidence de la République, montre à quel point le littoral est menacé lors des marées hautes. La circulation automobile se trouve très souvent perturbée après des fortes pluies.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X