Ouganda: "Trop de violence, la réconciliation nationale est nécessaire", déclarent les Évêques lors des célébrations pour les Martyrs de l'Ouganda

Kampala — " Puisque nous venons de sortir des élections, je veux souligner les paroles du Saint-Père selon lesquelles nous devons être les témoins de l'héritage d'une vie de réconciliation, de respect mutuel et de justice, qui se traduit par une paix authentique ", a déclaré l'évêque de Masaka, Mgr Severus Jjumba, dans son homélie pour les célébrations de la Journée des martyrs de l'Ouganda, qui ont eu lieu le 3 juin au sanctuaire de Namugongo. Mgr Jjumba, qui a présidé les célébrations, a ensuite exhorté les chrétiens à imiter les martyrs de l'Ouganda qui sont morts pour leur foi.

Lors des célébrations de cette année, les Évêques ont uni leurs voix pour dénoncer l'augmentation de la violence dans le pays. Mgr Jjumba a été suivi par S. Exc. Mgr Paul Ssemogerere, Évêque de Kasana-Luweero, et Administrateur Apostolique de Kampala, qui a déclaré : "nous vivons dans une société où la fraternité se désintègre progressivement mais sûrement", rappelant la tentative d'assassinat du Général Wamala, dans une attaque le 1er juin, sa fille et son chauffeur ont été tués bien qu'il a échappé à l'embuscade.

"Nous lui présentons nos condoléances pour cette perte et prions pour son prompt rétablissement, tout comme nous sommes proches de la famille du conducteur et prions pour que Dieu les renforce dans ce moment difficile", a déclaré Mgr Ssemogerere, qui a ensuite appelé les criminels à la conversion : "Nous sommes tous créés à l'image de Dieu. Tout acte de violence contre un être humain est une attaque directe contre Dieu, à l'image duquel nous avons été créés."

L'évêque de Kiyinda-Mityana, Mgr Anthony Joseph Antony Zziwa, président de la Conférence des Évêques d'Ouganda, a exhorté tout le monde à prier sans cesse pour le pays face à la recrudescence des meurtres et autres formes de violence.

Dans leur message lu à la fin de la célébration eucharistique au sanctuaire de Namugongo, les Évêques dénoncent la propagation des "meurtres, des conflits fonciers, de la corruption et de la torture", la détention de plusieurs personnes dans "des lieux connus et inconnus" et demandent la libération des prisonniers politiques.

"Nous demandons à tous les chrétiens, aux croyants et aux personnes de bonne volonté de prier et de travailler pour la paix dans notre pays", exhortent les Évêques, qui remercient Dieu "qui nous a gardés en vie pendant cette période difficile due à la pandémie de Covid-19." "Prions avec les martyrs de l'Ouganda pour qu'ils nous aident à surmonter cette pandémie", concluent-ils.

Plus de: Agenzia Fides

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X