Egypte: Tag Eddine - L'Egypte a franchi le pic de la troisième vague du Coronavirus

Le Conseiller du président de la République pour les Affaires de la santé et la prévention, Dr. Mohamad Awad Tag Eddine, a affirmé que l'Égypte commençait actuellement à franchir le pic de la troisième vague du Coronavirus. Il a souligné que l'État avait réussi à gérer la crise du Coronavirus avec professionnalisme grâce au soutien du Président, à la fourniture de toutes les exigences nécessaires pour y faire face, l'application des mesures préventives et aux sacrifices de l'Armée Blanche (médecins et personnel médical).

Lors d'une conférence de presse tenue jeudi après-midi, M. Tag Eddine a affirmé qu'il existait actuellement une demande accrue de la part des citoyens et des institutions pour recevoir le vaccin grâce au rôle joué par les médias dans la sensibilisation et à la fourniture d'une grande quantité de vaccins.

Quant à l'épidémie du "champignon noir", M. Tag Eddine a affirmé qu'il s'agissait d'une ancienne maladie, mais on a détecté actuellement certaines infections parmi les cas atteints du Coronavirus. Le nombre total de personnes contaminées au Champignon noir dans le monde a atteint 101, dont 82 cas en Inde. Cette maladie touche principalement les diabètes, surtout les hommes.

Le déclin de la troisième vague du Coronavirus:

Quant à la situation épidémiologique du Coronavirus en Egypte jusqu'au 3 juin 2021:

Dr Mohamed Awad Tag Eddine a affirmé que le pays commençait actuellement à franchir le pic de la troisième vague du Coronavirus, car la semaine dernière a connu une diminution du nombre total d'infections, en plus d'une diminution du nombre de cas nécessitant une hospitalisation, ainsi qu'une diminution du nombre de cas nécessitant des soins intensifs et de la respiration artificielle. Ceci exige une surveillance et une application de toutes les mesures préventives pour limiter la propagation de la pandémie et ses répercussions, c'est pourquoi l'État continue d'adopter de plusieurs mesures préventives au niveau de la société, des institutions et des individus.

Comme M. le Président l'a mentionné, l'État a géré la crise avec un professionnalisme, des connaissances et une expérience, et notre armée blanche a effectué un fléau merveilleux, accompagné par de grands sacrifices du personnel médical (décès - malades - travail continu - performances exceptionnelles - expérience cumulée profonde - institutions qui ont soutenu, qualifié et équipé de tout son possible).

Cela n'aurait pu avoir lieu sans un soutien complet et illimité, et un suivi attentif vis-à-vis de tous les détails des composants du processus épidémiologique, diagnostique, thérapeutique, curatif et pharmacologique, y compris les dispositifs, équipements, fournitures, médicaments, lits disponibles, soins lits, respirateurs, et système d'oxygène avec tous ses composants (gaz - liquide - bouteilles - concentrateurs - unités de génération d'oxygène).

Outre le soutien financier illimité pour toutes les exigences cette phase, surmontant tous les obstacles administratifs ou bureaucratiques, et les missions urgentes pour équiper les villes universitaires et autres centres et hôpitaux de campagne, en plus des instructions et des directives pour fournir une réserve stratégique continue et remplacer ce qui est utilisé des respirateurs artificiels , équipements de soins intensifs, générateurs d'oxygène et fournitures médicales ainsi que des médicaments Les principaux et vitaux utilisés dans le traitement des cas d'urgence et qui sont utilisés pour traiter les répercussions de l'infection par le coronavirus.

2.5 millions de citoyens ont été vaccinés :

Dr Taj El-Ddin a déclaré que cette phase témoigne une demande collective, institutionnelle et individuelle d'obtenir les vaccins grâce à la sensibilisation des médias et à l'annonce de la disponibilité de quantités croissantes de ces vaccins. L'Etat déploie beaucoup d'efforts pour fournir des vaccins en but de protéger les citoyens des dangers de cette épidémie. L'Égypte cherche à obtenir des vaccins auprès de sources multiples pour assurer l'utilisation des vaccins pour le plus grand nombre de citoyens.

La Holding pour les produits biologiques et les vaccins "Vacsera" a conclu un accord avec une des entreprises chinoises, de fabrication de certains vaccins, ce qui augmentera la capacité de l'Égypte à fournir un plus grand nombre de vaccins et à localiser les technologies de ces vaccins en Égypte.

Alors que l'Égypte cherche à utiliser des vaccins contre le Coronavirus pour environ 40% des citoyens pendant l'an 2021, et jusqu'à présent, des vaccins ont été utilisés pour environ (2,5) millions de citoyens de catégories prioritaires tels que (personnel médical - personnes âgées - patients atteints de maladies chroniques) tels que le cœur et la poitrine les maladies, les tumeurs, les utilisateurs d'immunothérapie et puis d'autres catégories.

Le Champignon noir :

En ce qui concerne ce qu'on appelle le "champignon noir", qui a infecté certains cas guéris du Covid-19 en Inde et dans certains pays du monde, le conseiller du président pour la santé et la prévention a déclaré : "Une augmentation des cas de mucormycose a déjà été observée chez les patients de Covid-19. Ce champignon n'est pas nouveau. Le nombre de cas détectés dans le monde a atteint, jusqu'à présent, 101 cas, dont 82 cas en Inde. Il est constaté que le diabète était le facteur commun en tant que maladie associée au Corona virus dans 80% des cas. En outre, 76,3% des cas ont utilisé des composés de cortisone dans leur traitement, sachant que les composés de cortisone sont parmi les médicaments les plus vitaux dans de nombreux cas. Par ailleurs, le pourcentage de propagation de ce champignon est plus élevé chez les hommes (78,9 %). Ce type de champignon a été découvert depuis 1885, il a reçu son nom actuel, mucormycose, en 1957 et certains médicaments sont utilisés pour le traiter.

Le nombre de cas détectés et confirmés jusqu'à présent:

L'Inde (82 cas), Les États-Unis (9 cas), Iran (3 cas), puis un cas dans chacun des pays suivants : Royaume-Uni, France, Italie, Brésil, Turquie, Mexique et Autriche.

Industries pharmaceutiques avancées :

D'autre part, le Dr.Taj El-Dine a souligné l'intérêt actuel de l'État pour le développement d'industries pharmaceutiques avancées qui dépendent de la biotechnologie, y compris les médicaments oncologiques, ainsi que la localisation de la fabrication de composés pharmaceutiques actifs pour les entrées de médicaments. Ce qui reflète toujours le rôle de l'Égypte dans la fabrication de matières premières pharmaceutiques et de composés supplémentaires. La "Cité de la médecine" est une idée nationale pionnière dans ce domaine avec toutes ses composantes, en plus du soutien, du développement et de la réhabilitation des institutions publiques et privées égyptiennes qui ont les capacités de fabriquer et de localiser les vaccins.

Plus de: Egypt Online

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X