Burkina Faso: Direction générale de la Police nationale - Le nouveau siège inauguré

La nouvelle direction générale de la Police nationale dont les travaux ont débuté en 2011, d'un coût de 10 milliards F CFA, devrait servir de cadre agréable de travail pour les policiers.

Le ministre d'Etat, ministre de l'Administration territoriale et de la Décentralisation, Pengwendé Clément Sawadogo, a officiellement inauguré le nouveau siège de la direction générale de la Police nationale, d'un coût de 10 milliards F CFA, le samedi 5 juin 2021, à Gounghin, à Ouagadougou.

La Direction générale de la Police nationale (DGPN) a un nouveau siège d'un coût de 10 milliards F CFA, situé sur l'avenue Kadiogo au quartier Gounghin de Ouagadougou. Le joyau a été officiellement inauguré par le ministre d'Etat, ministre de l'Administration territoriale et de la Décentralisation, Pengwendé Clément Sawadogo, représentant le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré. Il était en compagnie du ministre de la Sécurité, Ousseni Compaoré, de son homologue en charge de l'éducation nationale, Stanislas Ouaro et de l'ex-ministre en charge de la sécurité, Simon Compaoré.

Pour les architectes de cette infrastructure, c'est un immeuble R+6 pouvant abriter 430 agents, pourvu d'un sous-sol et composé de 287 bureaux, huit salles respectivement d'attente, de réunion de 40 places chacune, une salle de conférence pour 180 personnes, un rez-de-chaussée de 8 à 12 bureaux, 30 toilettes communes, 24 toilettes privatives, un « Snack-bar », etc. La cérémonie d'inauguration a aussi enregistré la présence de la hiérarchie militaire et paramilitaire, des autorités coutumières et religieuses, des représentants de missions diplomatiques et d'organisations internationales et des personnels de la sécurité.

Aux dires du ministre d'Etat Sawadogo, l'exécutif portera toujours attention à la Police nationale qui veille à la sécurité publique.

Il a fait savoir que le nouvel immeuble va permettre à la Police nationale d'être encore plus à la hauteur de ses missions avec efficacité. « Le gouvernement est fier de pouvoir équiper sa police et continuera ses efforts pour renforcer ses équipements opérationnels », a-t-il confié.

Assurer les missions avec efficacité

Les autorités gouvernementales, en compagnie de la hiérarchie policière, ont coupé le ruban inaugural de l'infrastructure.

Pour Ousseni Compaoré, la Police nationale a bénéficié, ces dernières années, d'une attention particulière du gouvernement et des Partenaires techniques et financiers (PTF). Ce qui a valu à la DGPN, à l'entendre, la dotation de ce cadre de travail agréable, spacieux et confortable pour accomplir les missions régaliennes avec diligence et célérité. Le ministre Compaoré a rappelé les efforts de l'exécutif à l'endroit de la PN, notamment l'adoption de la loi 027 portant statut du cadre de la Police nationale. Il a rassuré que la PN est consciente de sa redevabilité aux populations et va prendre une part active dans la lutte contre le terrorisme et la protection des citoyens.

Pour être toujours proche des Burkinabè, un maillage stratégique est en cours d'élaboration, en tenant compte de l'importance et de la nature de la menace, a-t-il indiqué. Le Directeur général (DG) de la PN, l'inspecteur général de Police, Jean Bosco Kiénou, a déclaré que le nouveau « QG » de la PN procure à tous les policiers une joie « immense » et une satisfaction « énorme ». Selon lui, cette « prouesse architecturale » répond aux aspirations d'une Police « moderne, disciplinée, loyale, intègre et laborieuse » face aux défis de l'heure.

Elle est également, à l'en croire, l'aboutissement d'un long processus qui a connu le concours de ses prédécesseurs à qui il a rendu hommage. Comme le ministre Compaoré, il a promis aux citoyens burkinabè que la PN va œuvrer à leur protection et à celle de leurs biens. Jean Bosco Kiénou a soutenu que le nouveau siège de la DGPN va être une

« véritable » source d'inspiration et un « puissant » adjuvant pour l'ensemble des policiers dans l'exercice de leur « noble » fonction.

Le DG a, par ailleurs, évoqué la perspective de renforcer le maillage territorial en plus de la construction du siège de la DGPN. Il a, en outre, fait cas de l'érection en cours de directions régionales et provinciales, de commissariats de police de district et d'arrondissement conformément aux exigences de sécurité.

« Si certaines de ces directions ont déjà été érigées, il y a encore fort à faire. C'est pourquoi, au nom de l'ensemble des policiers, je vous prie, Excellence, de toujours nous accompagner afin que nous puissions harmoniser ces constructions pour le bien-être des policiers et surtout pour le bonheur des braves populations qui bénéficieront d'une offre de service public de sécurité », a laissé entendre M. Kiénou.

Il a remercié le gouvernement pour ce bâtiment réalisé grâce aux contribuables burkinabè avant de se convaincre qu'il va être utilisé à bon escient. La construction du nouveau siège de la DGPN a démarré en 2011 et remplace l'ancienne direction générale de la PN qui devrait abriter d'autres services de l'institution.

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X