Congo-Kinshasa: Urbanisme et Habitat - Pius Muabilu fixe de nouveaux horizons aux syndics du secteur dans le cadre de la gestion du patrimoine immobilier congolais

L'Etat Congolais veut remettre la main sur la gestion de son patrimoine immobilier, mal entretenus et sentant la vétusté. C'est ce qui a justifié la tenue de la réunion de prise de contact entre le Ministre d'Etat en charge de l'Urbanisme et Habitat, Pius Muabilu Mbayu Mukala, représenté par son Directeur de Cabinet, Me André Malangu Muabila, les membres du Cabinet du Ministère et les syndics du secteur.

Entendez par là, les gestionnaires des immeubles et locaux appartenant à l'Etat Congolais. Tenue au siège du Ministère, dans l'enceinte du Bâtiment Administratif du Gouvernement en face du Palais du Peuple, plusieurs questions ont été abordées au cours de cette réunion qui a renoué la collaboration entre les deux parties.

Au cours de cette rencontre, Me André Malangu s'est imprégné de l'état de lieux de biens immobiliers de l'Etat et la situation de leurs occupants qui doivent être identifiés pour plus de traçabilité. De ces échanges, il en ressort la nécessité d'un cadre de travail permanent et technique pour asseoir l'autorité de l'État dans ce secteur confronté à plusieurs difficultés en terme de moyens d'assainissements, insolvabilité de certains occupants, corruption, trafic d'influences surtout par des locataires de services de l'Etat.

Satisfait de cette implication du Ministère de tutelle, l'Ambassadeur Bertin Kanunu, Président syndic de l'Immeuble Cannas, dit compter sur la détermination du Patron de l'Urbanisme et Habitat au Congo pour relever ces défis.

Les dés sont jetés, ces syndics doivent vulgariser la dernière décision du Ministre d'Etat contenue dans un communiqué publié le 26 mai dernier. Et qui reprend, trois mesures suspendant l'établissement de tout nouveau contrat, de tout renouvellement de contrat et de prise de crédit dans les appartements, maisons et locaux de l'Etat.

Une commission d'identification des locataires et immeubles du domaine privé de l'Etat a été mis en place, pour stopper le coulage de recettes qui échappe au contrôle de l'Etat et assurer la sécurité des syndics et des occupants qui en dépendent tous.

Ainsi, Me André Malangu a-t-il exprimé le vœu du Ministre d'Etat Muabilu qui dit compter sur l'apport des syndics, maillons importants dans la gestion des biens immobiliers de l'Etat, pour réussir ce pari.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X