Tunisie: La RDC perd, mais ne déçoit pas - Un onze en reconstruction

Les Léopards ont manqué de justesse.

Le nouveau sélectionneur de la République Démocratique du Congo, Hector Cuper, a donc vu son équipe perdre pour son début de mandat à la tête des Léopards de RDC. Place maintenant au test suivant prévu contre le Mali, le vendredi 11 juin, à Tunis. Pour revenir au match amical face à la Tunisie, bien que dominés d'emblée dans la possession de balle, les Léopards se sont pourtant créé la première occasion nette. Une demi-volée tout en finesse de Moutoussamy heurtait la transversale après un service de Nsakala à la 23'. Les Fauves congolais avaient ainsi bien entamé ce test avec une bonne circulation du ballon. Certes, l'on note quelques imprécisions dans la transmission, mais force est de constater que l'ouverture du score des Aigles de Carthage est intervenue contre le cours du jeu.

Bête noire et suprématie

Au final, la Tunisie reste la bête noire de la RDC. Ce 8e succès des Tunisiens face aux Léopards confirme l'ascendant pris et la suprématie des locaux sur leur adversaire du jour. Notons toutefois que même après le but de la Tunisie, les Léopards, repartis sur les mêmes bases tactiques, ont mis du temps avant de hausser le ton. Lors des dix dernières minutes, les montées de Ngoma et de Mpoku ont certes permis à la RDC d'y mettre les ingrédients, mais la Tunisie a tenu bon. Des satisfactions tout de même. En alternant jeu long et jeu court, tout en multipliant les centres, le onze à Hector Cuper n'a pas ménagé ses efforts, se procurant des occasions sans pour autant faire preuve de lucidité. Bref, outre certaines maladresses, les Léopards ont manqué de justesse.

Disposés en 4-3-3, l'équipe a globalement bien occupé le terrain. Cuper a aligné un trio d'attaque composé de Kakuta, Bakambu et Akolo. Au cœur du jeu, Ruddock, Moutoussamy et Tonombe ont tenté de combiner, mais le bloc-équipe tunisien n'a rien laissé filtrer. Vers la fin, les entrées de Mpoku, Ngoma, Bolingi et Malango n'ont pas été mises à profit. En défense maintenant, l'absence du défenseur de Porto, Chancel Mbemba, n'est pas passée inaperçue. Recalé par Hector Cuper, le défenseur congolais a laissé un grand vide derrière. La RDC, mais ne déçoit pas. Eliminée de la prochaine CAN, la RDC doit maintenant se remobiliser pour espérer se qualifier au Mondial 2022 sous la houlette d'Hector Cuper. Et actuellement, après avoir érigé leur quartier général à Tunis pour un stage de deux semaines, il s'agit de tout mettre en œuvre pour que ce rassemblement soit concluant. Place au prochain test face au Mali le 11 juin.

Plus de: La Presse

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X