Cameroun: Musées - Le Quai Branly sur la « Route des chefferies »

Christine Drouin, directrice de l'institution française, prépare une exposition prévue en 2022 à Paris.

La directrice du musée Quai Branly Jacques Chirac en France, Christine Drouin, était l'hôte de SM Narcisse Mouelle Kombi, chef traditionnel de Bona'Anja Siga Bonjo (dans l'arrondissement de Yabassi, dans le Nkam) et promoteur du Musée de l'Eau, samedi 5 juin 2021. La visite de Christine Drouin s'inscrit dans la continuité de la préparation de l'exposition baptisée « Sur les routes des chefferies », prévue du 11 avril au 22 juillet 2022 à Paris en France.

Danses et chants patrimoniaux ont donné une coloration particulière à l'accueil des hôtes à la chefferie traditionnelle de Bona'Anja Siga Bonjo. Après l'accueil, le patron des lieux va informer les ancêtres de la présence des invités à travers le tam-tam.

Christine Drouin et le coordonnateur national de la « Route des chefferies », Sylvain Djache Nzefa, sont ensuite reçus dans la Salle des trônes pour un moment d'échange. L'histoire de l'aire culturelle sawa, la généalogie, etc. sont savamment retracés aux visiteurs, de même que les atouts de cette chefferie. Christine Drouin reçoit une lance et un pagne du village Bona'Anja Siga Bonjo tout un symbole. SM Mouelle Kombi, en présence des notables, recommande ses visiteurs et leurs bonnes actions aux ancêtres, sous l'onction du bois sacré. Des incantations sont prononcées et des bénédictions données, sous le regard des autres invités.

Les hôtes de SM Narcisse Mouelle Kombi, effectuent, pour terminer, la visite du Musée de l'Eau, consacré à l'environnement, l'art et l'universalité sociale chez les Sawa. L'institution dans toute sa splendeur met en exergue des artefacts des quatre grandes aires culturelles du Cameroun. Les trésors des Grassfields, des Fang Beti, des peuples soudano-sahéliens...

On y trouve aussi des objets de la culture congolaise et gabonaise offerts au chef de Bona'Anja Siga Bonjo. Dans ce musée toujours, la culture sawa figure en bonne place, avec nombre d'artéfacts : pirogue, tenues traditionnelles, pagnes, chemises... Les crustacés, le poisson et les perles ne sont pas en reste.

Plus de: Cameroon Tribune

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X