Angola: Des coopératives agricoles en formation sur la gestion d'affaires

Lubango (Angola) — Douze coopératives agricoles de Huíla, financées par le Programme d'appui à la production, diversification des exportations et à la substitution des importations (PRODESI), ont commencé lundi, à Lubango, une formation sur la gestion d'affaires.

Cette formation de cinq jours compte sur la participations de deux représentants de chaque coopérative des municipalités de Caluquembe, Matala, Quilengues, Cacula, Chibia et Caconda.

Sur les 12, trois ont déjà reçu un crédit la semaine dernière, des valeurs qui atteignent jusqu'à 50 millions de kwanzas chacune, et les autres sont en attente de financement.

L'action vise à renforcer la structure juridique et la gestion des coopératives, à travers la qualification de leurs dirigeants, ouvrant la voie à leur formalisation, afin qu'elles méritent plus d'attention de la part de l'État, des financiers, des clients et des fournisseurs.

S'exprimant lors de l'ouverture de l'événement, la directrice provinciale de l'INAPEM à Huíla, Julieta de Oliveira, a déclaré qu'avec la formation, les coopératives seront plus organisées, développées et durables.

Selon la responsable, les coopératives sont enregistrées sur une plate-forme nationale, car l'objectif du ministère responsable est de faire légaliser les coopératives afin de formaliser l'activité.

Le programme de formation comprend cinq modules, notamment le droit, le marketing et la communication, la gestion opérationnelle, la gestion du personnel et la comptabilité, dispensés par trois techniciens.

L'action s'inscrit dans le cadre du Projet de modernisation de la gestion des coopératives (PROMOVE), une initiative du ministère de l'Économie et de la Planification (MEP), gérée par l'Institut national d'appui aux petites et moyennes entreprises (INAPEM).

Le bureau provincial de l'agriculture, de l'élevage et de la pêche à Huíla contrôle plus de 200 coopératives et plus de 800 associations agricoles.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X