Bénin: De jeunes séminaristes choisissent de servir l'Afrique comme missionnaires

Calavi — Les jeunes hommes du Centre de formation de la Société des Missions Africaines (SMA) du Bénin ont choisi de servir l'Afrique comme missionnaires. " J'ai exercé ma mission d'une manière un peu particulière à Calavi, où les SMA disposent d'un centre de formation international pour leurs séminaristes des différents continents", écrit le père Filippo Drogo au terme des cinq années de formation des séminaristes SMA.

"Au terme de ce parcours, nos jeunes séminaristes repartent avec dans le cœur une idée qui les motive à consacrer toute leur vie à la mission en Afrique : c'est l'idée qui a inspiré le fondateur des SMA, Mgr de Brésillac : "Aller vers les plus abandonnés"."

P. Drogo insiste sur le fait que les pauvres, les abandonnés sont malheureusement toujours là. "Nous devons être attentifs pour écouter où l'Esprit nous conduit, afin de comprendre quelles sont les pauvretés d'aujourd'hui, et qui sont les plus abandonnés aujourd'hui." "En arrivant ici, conclut le missionnaire, j'ai découvert l'Église du Bénin : une Église consciente que la foi a été apportée en Afrique grâce au don de la vie de tant de missionnaires. De nombreux prêtres béninois ont grandi à l'ombre des pères SMA et des sœurs missionnaires venus d'Europe, et c'est à eux qu'ils doivent tout : la transmission de la foi, mais aussi l'aide matérielle, la construction d'églises et de séminaires."

C'est une Église jeune qui, il y a seulement 160 ans, a vu l'arrivée des premiers missionnaires (voir Agence Fides 14/4/2021). "Une Église fraîche, qui a envie de s'engager, et de faire des choix évangéliques radicaux. Son dynamisme est une richesse, est un aspect important de ce que j'ai vécu pendant ces cinq années, et je l'emporterai avec moi lorsque je retournerai en Italie. Je vais essayer de la transmettre à nos communautés chrétiennes en Italie et en Europe."

Plus de: Agenzia Fides

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X