Congo-Kinshasa: Circulation - La CCM sensibilise au civisme routier à Kinshasa

La Présidence de la République, par le biais de sa Coordination pour le changement de mentalités (CCM), a lancé, le 8 juin, une campagne de sensibilisation au civisme routier dénommée «Mokumbi tosa mibeko ya Nzela » (Entendez ; Conducteurs, respectez le code de la route).

La campagne s'inscrit dans le prolongement d'une autre, plus générale de la CCM, intitulée « Tika », relayée sur les différents panneaux déployés à travers la ville province de Kinshasa. « Tika » qui veut dire, « Cessez », « Abandonnez », etc., fait obligeance aux Congolais de se délester des mauvaises habitudes, des mauvaises pratiques, des mauvaises mentalités. Avec l'appui des partenaires, la CCM a mobilisé sept cents bénévoles pour la campagne « Mokumbi tosa mibeko ya Nzela » qui ira du 8 juin au 8 septembre 2021 avec une évaluation à chaque quinzaine par voie de sondage pour sanctionner positivement ou négativement les acteurs du secteur routier commis à cette sensibilisation. Il s'agit des agents de la Police de circulation routière, des conducteurs des taxis, des motos-taxis ainsi que des usagers de la route.

L'initiation de cette campagne découle d'un constat, c'est que les embouteillages et l'incivisme sur les routes pourrissent la vie à Kinshasa et dans les grandes villes de la République démocratique du Congo. Il y a trop des hors-la-loi sur les routes. Les fameux « intouchables » spécialistes de troisième bande et de conduite en sens interdit aggravent les embouteillages et engendrent un désordre jusqu'à bloquer les voies durant des heures.

La Présidence de la République, via son service spécialisé, la CCM, a formé des bénévoles pour assurer la sensibilisation au civisme routier. Son coordonnateur, Jacques Kangudia et ses adjoints, Jacques Kambala et Justin Bendesane se sont déployés, le mardi, aux deux extrémités de la ville de Kinshasa, dans les districts de la Tshangu et de la Lukunga, pour s'assurer de l'effectivité de ce travail pédagogique avant de passer à la sanction pour les récidivistes.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X