Congo-Kinshasa: Troisième vague de Covid-19 - Gentiny Ngobila rend visite aux malades dans les hôpitaux de Kinshasa

Le gouverneur de la ville-province a voulu, dans cette ronde des formations médicales, se rendre compte des conditions dans lesquelles sont pris en charge les malades et de s'enquérir personnellement de la situation dans les institutions sanitaires en vue de faire face à la nouvelle flambée de la pandémie annoncée dont la ville-province est l'épicentre.

Le gouverneur de la ville-province de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, a visité, le 7 juin, les malades de covid-19 internés dans quelques centres de traitement à travers la capitale congolaise. Le numéro un de la ville de Kinshasa a ainsi réagi à la suite de l'annonce, par le ministère chargé de la Santé publique, de la présence de la troisième vague de covid-19 avec des variants indien et sud-africain en République démocratique du Congo (RDC), avec comme épicentre de la maladie la ville de Kinshasa.

Le gouverneur Ngobila Mbaka a débuté sa ronde par HJ Hospital situé à la première rue Limete. Trente-quatre malades de covid-19 sont internés dans cette formation médicale. Après un échange de réconfort avec ces malades, le gouverneur de la ville a félicité le personnel soignant, qui travaille jour et nuit pour sauver des vies.

Pour sa part, le médecin directeur de HJ Hospital a expliqué à l'autorité urbaine que sa formation hospitalière importe elle-même l'oxygène, mais, a-t-il indiqué, sa formation hospitalière fait face à certaines difficultés comme la douane, la livraison des produits et des matériels ainsi que l'espace de stockage. Pour une solution rapide, l'autorité urbaine lui a suggéré d'adresser une note technique à la ville.

Le gouverneur de la ville de Kinshasa s'est, ensuite, rendu à l'hôpital Saint-Joseph sur 15e rue, toujours dans la commune Limete, où trente-neuf malades de covid-19 sont internés. Dans cette institution sanitaire, le médecin directeur a fait part au gouverneur de la ville de la faible capacité d'accueil du centre de traitement des malades de covid-19. Mais il a rassuré que deux grandes salles sont en train d'être désinfectées pour accueillir plus de malades. « La première salle servira pour des soins intensifs et la deuxième pour accueillir les malades modérés », a-t-il renseigné, avant de solliciter de l'autorité urbaine deux tantes de 40 m² pour y ajouter quinze lits.

A en croire ce praticien, l'hôpital Saint-Joseph a aussi besoin de la main d'œuvre de certaines institutions comme Médecin sans frontière et de l'Organisation mondiale de la santé, ainsi que d'un manodétendeur, qui se présente comme un robinet qu'on ouvre lorsque le malade est sous oxygène. Avant de quitter Saint-Joseph, Gentiny Ngobila a félicité des jeunes Kinois venus se faire vacciner contre la covid-19. Le gouverneur de la ville province de Kinshasa a clôturé sa tournée par l'hôpital du Cinquantenaire où cinq malades de covid-19 sont sous traitement.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X