Afrique: Mission des Nations-Unies pour la stabilisation au Mali - Au cœur du détachement sénégalais

Le contingent sénégalais de la Minusma face aux médias. C'est sous la forme d'un webinaire que des journalistes sénégalais ont pu se familiariser, hier, avec ses composantes.

Sur un théâtre désertique et complexe, les 850 hommes du 10ème détachement sénégalais de la Mission des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma) sont déployés dans le secteur centre (Ségou et Mopti) malien. Ils ont pour mission principale de procéder à la stabilisation de ce secteur, « deuxième priorité de la Minusma », très marqué par des violences intercommunautaires entre peuls et dogons. Des violences et atrocités qui nécessitent le « déploiement permanent d'une unité pour prévenir et éviter un éventuel conflit », selon le Colonel Théodore Adrien Sarr, commandant du détachement.

D'ailleurs, neuf villages peuls se seraient déplacés autour d'Ogassagou du fait de la sécurité que les casques bleus sénégalais assurent et inspirent sur le théâtre, a noté le Colonel Sarr. « Prévenir la résurgence de conflits et protéger les populations » sont le crédo des militaires sénégalais déployés depuis une décennie sur le théâtre malien dans le cadre de la Minusma placée sous le Chapitre VII des Nations unies. Un processus de réconciliation entre les deux communautés a été initié, a appris le commandant du contingent.

Les militaires sénégalais partagent le secteur centre avec leurs homologues togolais pour le « rétablissement de l'État malien, le redéploiement des forces de défense et de sécurité maliennes, la protection des populations civiles », selon le Colonel Sarr. Ils permettent aussi aux piliers civils de la Mission de « mener leurs missions ».

Le bataillon sénégalais est constitué de trois compagnies mécanisées et d'une autre motorisée, mais aussi de cellules spécialisées. L'ensemble de ces entités est commandé à partir d'un centre des opérations. Aussi, les militaires sénégalais sont très actifs dans le développement des actions civilo-militaires (Acm), selon l'Adjudant Sylva, l'une des 27 femmes du détachement. C'est d'ailleurs la première fois que le Sénégal déploie autant de femmes sur un théâtre d'opération, a révélé le Colonel Théodore Adrien Sarr.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X